TRANS­FOR­MER

L'Informaticien - - DOSSIER -

Pour re­le­ver le dé­fi de la per­for­mance, les ser­vices in­for­ma­tiques doivent em­prun­ter de nou­veaux che­mins. Afin d’être plus ré­ac­tifs, plus flexibles, ils se lancent dans de vastes plans de trans­for­ma­tion. Au coeur de celle-ci se trouvent la vir­tua­li­sa­tion, l’au­to­ma­ti­sa­tion et le Cloud.

Pour dé­ga­ger des marges de ma­noeuvre en vue d’ini­tier des pro­jets per­met­tant de sou­te­nir la per­for­mance de­man­dée et les nou­velles de­mandes des lignes de mé­tiers, les DSI n’ont pour seule so­lu­tion que d’op­ti­mi­ser leurs opé­ra­tions. Dans l’état ac­tuel, il est d’ailleurs dif­fi­cile de te­nir les en­ga­ge­ments de­man­dés. La mise en oeuvre clas­sique d’un ser­veur phy­sique, lors­qu’elle est faite au mi­ni­mum cor­rec­te­ment, de­mande de une à trois se­maines. Une ma­chine vir­tuelle est dé­ployée elle en un quart d’heure. Entre les deux, le choix est donc ra­pi­de­ment ef­fec­tué.

Une vir­tua­li­sa­tion to­tale ?

Pour des rai­sons de coûts et d’ef­fi­ca­ci­té opé­ra­tion­nelle, les en­tre­prises ont lan­cé de­puis quelques an­nées un vaste chan­tier de trans­for­ma­tion de leur in­fra­struc­ture. La pre­mière étape a été de conso­li­der le nombre de ser­veurs en em­pi­lant les ma­chines vir­tuelles sur des ser­veurs phy­siques plus puis­sants. Cette conso­li­da­tion est au­jourd’hui ef­fec­tuée dans la plu­part des cas. Les avan­tages de la vir­tua­li­sa­tion sont alors ap­pa­rus nom­breux. Pour des dé­penses et des coûts moindres, il est pos­sible d’avoir plus de ma­chines, d’en au­to­ma­ti­ser les opé­ra­tions et de sim­pli­fier leur ad­mi­nis­tra­tion. Un seul exemple suf­fit à la dé­mons­tra­tion. Dans un en­vi­ron­ne­ment Win­dows sur des ser­veurs phy­siques, un ad­mi­nis­tra­teur avait en charge de 10 à 15 ser­veurs. Au-de­là, il lui était dif­fi­cile de cou­vrir l’en­semble des opé­ra­tions. Au­jourd’hui, ce même ad­mi­nis­tra­teur a en charge une cen­taine de ser­veurs vir­tuels sans avoir des jour­nées plus longues ou plus stres­santes. Ces en­vi­ron­ne­ments connaissen­t une ma­tu­ri­té plus grande avec des ou­tils d’ad­mi­nis­tra­tion au point au­to­ri­sant une au­to­ma­ti­sa­tion pous­sée des opé­ra­tions – mi­gra­tions des ma­chines vir­tuelles par exemple. Leur ad­mi­nis­tra­tion s’est mas­si­fiée et les consoles sont de­ve­nues plus gra­phiques et plus simples à prendre en main. Il n’est plus vé­ri­ta­ble­ment né­ces­saire d’être un vir­tuose du script pour réa­li­ser des opé­ra­tions de grande en­ver­gure comme la mise à jour

Rd’une bat­te­rie de ser­veurs ou l’ap­pli­ca­tion d’un patch sur une ap­pli­ca­tion. D’où l’idée de gé­né­ra­li­ser à d’autres élé­ments in­for­ma­tiques les bien­faits de la vir­tua­li­sa­tion. Cette deuxième étape est dé­jà en­ga­gée avec la vir­tua­li­sa­tion des postes de tra­vail. Que ce soit sur des clients lourds, lé­gers, Web, les en­tre­prises gèrent dé­sor­mais les en­vi­ron­ne­ments de tra­vail de ma­nière cen­tra­li­sée à l’aide d’images sys­tème plus ou moins com­plé­tées par des pa­ckages d’ap­pli­ca­tions. En termes de coûts, l’ad­mi­nis­tra­tion des postes de­vient aus­si moins coû­teuse et le temps li­bé­ré par une ges­tion cen­tra­li­sée et au­to­ma­ti­sée per­met de ré­al­louer des res­sources sur des pro­jets plus in­té­res­sants. D’autres couches dans les centres de don­nées vont dans un ave­nir proche se voir vir­tua­li­sées. Les ac­qui­si­tions de Ni­ci­ra par VM­ware, de Ca­ri­den par Cis­co ou de Con­trail par Ju­ni­per sont au­tant de signes qui dé­montrent que la pro­chaine vague va tou­cher la vir­tua­li­sa­tion de la couche ré­seau. L’idée est à terme de créer un centre de don­nées to­ta­le­ment vir­tua­li­sé ou sous forme de lo­gi­ciel en dé­cor­ré­lant toutes les couches d’ad­mi­nis­tra­tion des équi­pe­ments phy­siques sous-ja­cents. Ce SDN (Soft­ware De­fi­ned Da­ta­cen­ter) est l’étape aul­time vers une gé­né­ra­li­sa­tion de l’in­for­ma­tique dis­tri­buée en nuage (Cloud) à l’in­té­rieur des en­tre­prises. L’idée est de pou­voir rap­pro­cher les coûts d’opé­ra­tions et l’ef­fi­ca­ci­té des Clouds pri­vés aux ré­sul- tats com­pa­rables à ceux connus dans les grands Clouds pu­blics. Jean-Pierre Ull­mo, chez CA Tech­no­lo­gies, ajoute : « Les in­fra­struc­tures vir­tuelles per­mettent de dé­ga­ger des marges de ma­noeuvre avec l’idée d’avoir les pra­tiques des Clouds pu­blics dans le contexte d’un Cloud pri­vé et de se rap­pro­cher des mêmes coûts d’opé­ra­tions par l’au­to­ma­ti­sa­tion et l’or­ches­tra­tion. En­core faut-il prendre en compte tous les coûts dans le centre de don­nées. »

Or­ches­tra­tion et au­to­ma­ti­sa­tion

Sur ce nou­veau type d’in­fra­struc­ture, les ou­tils d’ad­mi­nis­tra­tion et de ges­tion des pro­ces­sus IT sont deve­nus plus ma­tures et ap­portent leur part d’ef­fi­ca­ci­té. Les consoles d’ad­mi­nis­tra­tion ont re­vus leurs in­ter­faces pour rendre la prise en main simple mais ont sur­tout aug­men­té le nombre d’opé­ra­tions au­to­ma­ti­sées em­bar­quées dans les ou­tils. Ain­si, Po­wer­shell de Mi­cro­soft em­barque des cen­taines de scripts clés-en­mains pour les mises à jour ou d’autres tâches ré­pé­ti­tives ou sans grande va­leur ajou­tée pour l’ad­mi­nis­tra­teur. De la même ma­nière les ou­tils d’or­ches­tra­tion des pro­ces­sus IT sortent de leurs ghet­tos de spé­cia­listes pour de­ve­nir plus gra­phiques avec des pro­ces­sus clés en main. Avec des pro­ces­sus hy­brides mixant ap­pli­ca­tions sur sites et dans le Cloud, les en­tre­prises se re­trouvent à gé­rer un « nou­veau plat de spa­ghet­ti » ajou­tant en­core de la com­plexi­té sur l’en­semble des ques­tions de ges­tion des pro­ces­sus et d’in­té­gra­tion entre les ap­pli­ca­tions. De nou­velles so­lu­tions s’ef­forcent d’ap­por­ter une ré­ponse comme Cor­dys, Ax­way ou Mulesoft en pro­po­sant des plates-formes qui per­mettent de conce­voir, de mettre en oeuvre et d’or­ches­trer des pro­ces­sus com­plexes à par­tir du Cloud ou so­lu­tions sur sites. Il en est de même avec des ou­tils comme ceux de VM­ware. L’idée sous-ja­cente est tou­jours d’au­to­ma­ti­ser pour ga­gner en ré­ac­ti­vi­té et flexi­bi­li­té.

Le Cloud dans tous les es­prits

En co­rol­laire de la vir­tua­li­sa­tion, le Cloud et ses dif­fé­rentes dé­cli­nai­sons (SaaS, PaaS, IaaS, BPaaS…) sont dans tous les es­prits et la de­mande n’est plus de sa-

Le da­ta cen­ter se trans­forme et de­vient une vé­ri­table usine pour sou­te­nir des in­fra­struc­tures to­ta­le­ment vir­tuelles et lo­gi­cielles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.