L’APP STORE OF­FICE 2013 Créez votre pre­mière App pour Of­fice

L'Informaticien - - SOLUTIONS IT -

Mi­cro­soft adopte la phi­lo­so­phie « App Store » sur toutes ses plates-formes. Après la XBox, Win­dows Phone et Win­dows 8, c’est au tour du tout nou­vel Of­fice 2013 de s’ou­vrir aux Apps. Voi­ci ce qu’il faut sa­voir pour créer sa pre­mière app en seule­ment quelques mi­nutes !

Les « Apps » sont par­tout. Même si ce qui les dif­fé­ren­cie des pro­grammes, des lo­gi­ciels ou des ap­pli­ca­tions n’est qu’un abus de lan­gage, l’idée « d’App » in­duit au­jourd’hui celle de pro­grammes mi­ni­ma­listes, dé­diés à une tâche, ty­pi­que­ment mo­bile et connec­tée. Elle marque avant tout un re­tour à la sim­pli­ci­té et l’im­mé­dia­te­té. Après avoir en­va­hi les smart­phones, les ta­blettes, et même Win­dows – avec Win­dows 8 et son Win­dows Store –, elles font au­jourd’hui leur ap­pa­ri­tion dans l’uni­vers bu­reau­tique Of­fice. Et lors­qu’on évoque ici Of­fice, on parle non seule­ment d’Of­fice 2013, mais aus­si d’Of­fice 365, Sha­re­Point 2013, Sha­re­Point On­line et même les Of­fice Web Apps – des Apps pour Of­fice Web Apps, chez MS on est adepte de toutes les confu­sions pos­sibles ! Rap­pe­lons qu’Of­fice 2013 est dé­jà dis­po­nible pour les en­tre­prises et que son ar­ri­vée dans les ré­seaux grand pu­blic est at­ten­due en jan­vier – tout en rap­pe­lant que Mi­cro­soft Sur­face RT en bé­né­fi­cie dé­jà en stan­dard de­puis sa sor­tie !

Pe­tit rap­pel

Il est une chose que l’uti­li­sa­teur ou­blie sou­vent mais qui ex­plique à la fois le suc­cès d’Of­fice en en­tre­prise et sa lon­gé­vi­té. Of­fice est bien plus qu’une suite bu­reau­tique. C’est une plate-forme sur la­quelle on peut bâ­tir de vraies ap­pli­ca­tions mé­tier, et un éco­sys­tème com­po­sé de ser­veurs, de clients, de fra­me­works de dé­ve­lop­pe­ment et de par­te­naires. Au­jourd’hui, la plu­part des ap­pli­ca­tions mé­tier tour­nant sous Of­fice sont soit des ma­cros écrites en VBA, soit des add-ins conçus en C#/ VB.NET via VSTO ( Visual Stu­dio Tools for Of­fice), soit des « WebParts » construits au-des­sus de Sha­re­Point et de la BI Mi­cro­soft. 2012 étant l’an­née des grands cham­bar­de­ments chez Mi­cro­soft, Of­fice ne pou­vait pas, lui non plus, ne pas voir son éco­sys­tème en­tiè­re­ment trans­for­mé.

Des Apps pour Of­fice

Avec Of­fice 365, Of­fice 2013 et Sha­re­Point 2013 débarque donc l’idée d’« Apps pour Of­fice » avec bien évi­dem­ment l’ap­pa­ri­tion d’un « App Store Of­fice », le concept de Store étant bien évi­dem­ment d’in­dis­so­ciable de ce­lui d’App. Il existe ce­pen­dant quelques vraies rai­sons, autres que pu­re­ment mar­ke­ting et fi­nan­cières – tout re­ve­nu com­plé­men­taire est bon à prendre –, der­rière ce chan­ge­ment an­non­cé. Le Cloud non seule­ment bou­le­verse les usages des consom­ma­teurs et les ha­bi­tudes – et sché­mas éco­no­miques – des en­tre­prises, il im­pose un uni­vers connec­té et des modes de dis­tri­bu­tion ra­di­ca­le­ment dif­fé­rents. Avec le suc­cès ren­con­tré par Of­fice 365, la mon­tée en puis­sance des ver­sions web (Of­fice Web Apps) et la di­ver­si­té des ter­mi­naux mo­biles, les in­gé­nieurs de Mi­cro­soft se sont re­trou­vés confron­tés aux li­mites des pla­tes­formes VBA et VSTO qui sou­tiennent les dé­ve­lop­pe­ments mé­tier. Il leur fal­lait in­ven­ter une nou­velle plate-forme, une nou­velle ar­chi­tec­ture, qui puisse s’étendre à tra­vers les mul­tiples formes d’Of­fice ( lo­gi­ciels Win­dows, ser­veurs on pre­mises, ser­veurs hé­ber­gés, mo­biles, ac­cès de­puis un na­vi­ga­teur) et à même de com­bi­ner la puis­sance d’Of­fice avec l’ubi­qui­té du Web.

Et hop… en­core un nou­veau run­time !

Pour ré­in­ven­ter la plate-forme Of­fice, Mi­cro­soft s’est ap­puyé sur trois consta­ta­tions : • les Apps sont par­tout, le concept est de­ve­nu uni­ver­sel, les dé­ve­lop­peurs l’adorent et c’est aus­si une source de re­ve­nus com­plé­men­taires ; • les stan­dards du Web sont au­jourd’hui ma­tures, maî­tri­sés par le plus grand nombre et do­minent toutes les plates-formes qu’elles soient mo­biles ou non ; • de par les be­soins im­po­sés par le Cloud et les ser­vices mo­biles, la plu­part des en­tre­prises ex­posent au­jourd’hui leurs don­nées sur In­ter­net au tra­vers d’API REST­ful. Ils en ont in­duit un nou­veau mo­dèle d’Apps pour Of­fice s’ap­puyant sur un nou­veau Run­time. Ce nou­veau mo-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.