Bu­si­ness Suite de SAP in­tègre HA­NA

L'Informaticien - - IT & ENTREPRISE­S STRATÉGIES / SAP - Ber­trand Ga­ré

Pour Jim Hag­ge­mann Snabe, co-CEO de SAP avec Bill McDer­mott, l’an­nonce de Franc­fort est à l’égal de R/3 lors du pas­sage du lo­gi­ciel de SAP des en­vi­ron­ne­ments main­frame vers l’ar­chi­tec­ture client/ ser­veur. Has­so Platt­ner, tou­jours pré­sident de l’édi­teur al­le­mand et res­tant im­pli­qué dans le dé­ve­lop­pe­ment des pro­duits, vit « un grand et spé­cial mo­ment » . Après avoir trans­for­mé les mé­thodes de tra­vail des en­tre­prises avec l’au­to­ma­ti­sa­tion des pro­ces­sus, la der­nière avan­cée de SAP fait pas­ser les en­tre­prises des pro­ces­sus à une re­cen­tra­li­sa­tion au­tour des uti­li­sa­teurs en leur per­met­tant de re­cal­cu­ler leurs plans en per­ma­nence et d’op­ti­mi­ser leurs per­for­mances grâce à la puis­sance en temps réel de HA­NA. Si la suite de SAP est por­tée sur HA­NA, elle reste dis­po­nible sur l’en­semble des bases de don­nées du mar­ché. Chaque ver­sion connaît un code op­ti­mi­sé sur l’en­vi­ron­ne­ment de bases de don­nées choi­si. Le sup­port d’HA­NA se fait sans ajout de prix sauf une li­cence d’HA­NA. Concrè­te­ment, une dé­mons­tra­tion de la so­lu­tion nous a pro­po­sé de pas­ser di­rec­te­ment de l’ana­lyse à des fonc­tions tran­sac­tion­nelles. Avec cette an­nonce, SAP se place ré­so­lu­ment sur le ter­rain d’Oracle et pro­pose à ses clients, nom­breux, re­po­sant sur la base de don­nées de ce der­nier de sim­pli­fier leur in­fra­struc­ture en pas­sant sur HA­NA. L’im­por­tance de l’an­nonce pour­rait ne te­nir qu’en ce­la et ce se­rait bien suf­fi­sant !

De­puis le lan­ce­ment de la stra­té­gie in-me­mo­ry en 2007, SAP a tra­cé son che­min jus­qu’à cette der­nière an­nonce réa­li­sée à la fois de­puis Franc­fort, Pa­lo Al­to et New-York. Bu­si­ness Suite, le lo­gi­ciel phare de l’édi­teur al­le­mand, pro­fite dé­sor­mais des avan­tages des fonc­tions de temps réel de la base de don­nées HA­NA.

Sim­pli­fier le pay­sage de l’IT

« Pen­dant des an­nées, nous avons ajou­té de la com­plexi­té dans l’IT. Au­jourd’hui, nous sim­pli­fions le pay­sage. Cette com­plexi­té pro­ve­nait de la len­teur des disques et des nom­breuses opé­ra­tions réa­li­sées des­sus. Avec HA­NA, cette li­mite est dé­sor­mais ef­fa­cée. Chez un de nos clients, 50 % des don­nées clients sont des in­dex. Ces in­dex peuvent au­jourd’hui dis­pa­raître », ex­pli­quait Jim Snabe lors de son in­ter­ven­tion à Franc­fort. La so­lu­tion n’est donc pas seule­ment un élé­ment pour ai­der les mé­tiers mais elle vise aus­si à ren­for­cer la va­leur des ser­vices in­for­ma­tiques dans leur quête de prou­ver leur va­leur au mé­tier. C’est aus­si une op­por­tu­ni­té pour les par­te­naires de SAP, grands et pe­tits, de se po­ser non plus seule­ment en « force pour dé­ployer SAP », comme l’in­dique Éric Duf­faut mais comme des trans­for­ma­teurs dans les en­tre­prises en pro­po­sant des al­ter­na­tives in­no­vantes et de nou­velles ap­pli­ca­tions in­édites. De grands in­té­gra­teurs mettent d’ailleurs en place des ate­liers de de­si­gn sur de nou­velles so­lu­tions mé­tier avec leurs clients pour trou­ver l’offre de va­leur la plus importante sur la so­lu­tion. Dis­po­nible im­mé­dia­te­ment celle-ci est dé­jà en pro­duc­tion chez le cho­co­la­tier Fer­re­ro et Bayer Ma­te­rialS­ciences.

Jim Snabe lors de la confé­rence à Franc­fort.

Éric Duf­faut, Pre­sident, Glo­bal Eco­sys­tem & Chan­nels chez SAP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.