Ubi­france ré­duit son coût de pos­ses­sion

L'Informaticien - - SYSTEM CENTER / LE POSTE DE PILOTAGE DE CLOUD OS -

PUne ex­ten­sion des fonc­tion­na­li­tés

Ubi­france ac­com­pagne les en­tre­prises fran­çaises dans leur dé­ve­lop­pe­ment à l’in­ter­na­tio­nal, du diag­nos­tic à l’exé­cu­tion du pro­jet sur les mar­chés ex­té­rieurs. Sous la tu­telle du mi­nis­tère de l’Éco­no­mie, cet éta­blis­se­ment pu­blic, qui fé­dère 1 400 col­la­bo­ra­teurs à tra­vers le monde, a mi­sé dès le dé­but sur l’ou­til d’ad­mi­nis­tra­tion de Mi­cro­soft pour har­mo­ni­ser et gé­rer ses postes de tra­vail. Au­jourd’hui, son uti­li­sa­tion est bien plus large. Au bi­lan : une ré­duc­tion du coût to­tal de pos­ses­sion des postes et une maî­trise glo­bale du sys­tème d’in­for­ma­tion.

our Sté­phane Four­nier, le res­pon­sable tech­nique et RSSI d’Ubi­france, l’his­toire avec Sys­tem Cen­ter est an­cienne. « Nous avons fait le pa­ri de l’évo­lu­tion du pro­duit bien avant qu’il s’ap­pelle Sys­tem Cen­ter. Avec des postes de tra­vail ré­par­tis dans 80 pays avec peu de res­sources en lo­cal pour s’en oc­cu­per, il nous fal­lait un ou­til per­met­tant de les ad­mi­nis­trer de ma­nière cen­tra­li­sée et as­su­rer la conti­nui­té des dé­ploie­ments. Avec une vraie base de don­nées cen­tra­li­sée, nous avons les in­for­ma­tions et la sou­plesse né­ces­saire grâce à Confi­gu­ra­tion Ma­na­ger. » Pour Ubi­france, ce­la a re­pré­sen­té un pa­ri ga­gnant. De­puis cette pre­mière mise en oeuvre, la so­lu­tion uti­li­sée a été éten­due avec Ser­vice Ma­na­ger dès sa sor­tie pour rem­pla­cer un ou­til dé­ve­lop­pé en in­terne qui at­tei­gnait ses li­mites pour la ges­tion des in­ci­dents. « L’ou­til est uti­li­sé sur des fonc­tions de base et est in­té­gré avec Confi­gu­ra­tion Ma­na­ger et la par­tie pour dé­ve­lop­per des ap­pli­ca­tions. Au-des­sus se greffent les couches pour la ges­tion des chan­ge­ments et des nou­velles ver­sions en re­la­tion avec TFS » , pré­cise Sté­phane Four­nier. Or­ches­tra­tor lie l’en­semble et réa­lise les opé­ra­tions d’or­ches­tra­tion comme pour le pro­vi­sio­ning RH. Sté­phane Four­nier com­mente : « Le su­jet est vaste et touche beau­coup d’ou­tils sen­sibles comme l’an­nuaire et l’ap­proche est struc­tu­rante. Com­pa­ra­ti­ve­ment à ce que nous pos­sé­dions au­pa­ra­vant, la phi­lo­so­phie de la so­lu­tion nous ap­porte plus de sou­plesse et de fa­ci­li­té car l’ap­pro­pria­tion est ra­pide par les équipes. Les com­po­sants élé­men­taires sont ma­ni­pu­lés de ma­nière gra­phique. Il n’y a pas be­soin d’une longue for­ma­tion pour y par­ve­nir et le pa­ra­mé­trage coule qua­si­ment de source. » L’or­ches­tra­tion va être lar­ge­ment éten­due dans l’en­semble du SI. La so­lu­tion a per­mis ain­si d’au­to­ma­ti­ser le dé­ploie­ment des hots­pots WiFi dans les dif­fé­rents sites dans le monde ain­si que de gé­rer les mots de passe de ces équi­pe­ments pour nos ac­cès « in­vi­té ».

Une ges­tion cen­tra­li­sée

Dé­sor­mais, la su­per­vi­sion est as­su­rée de ma­nière cen­tra­li­sée par Sys­tem Cen­ter et les autres consoles per­mettent de lan­cer des re­cherches ap­pro­fon­dies en cas d’in­ves­ti­ga­tion sur un in­ci­dent ou une re­quête d’un uti­li­sa­teur, la­quelle s’opère tout sim­ple­ment par mail avec des alertes par SMS vers l’ad­mi­nis­tra­teur. La vi­sion sur les opé­ra­tions est glo­bale mais as­sez fine pour ré­pondre aux pro­blèmes quo­ti­diens. La per­for­mance du pro­jet tient à la li­mi­ta­tion des res­sources en in­terne pour ef­fec­tuer une plus lourde tâche. Les ou­tils ont été ef­fi­caces dans le do­maine tout en ap­por­tant un re­tour sur in­ves­tis­se­ment ra­pide et une baisse importante du coût de pos­ses­sion de l’in­for­ma­tique, en par­ti­cu­lier sur la ges­tion des postes de tra­vail. Sté­phane Four­nier ne voit comme li­mite que de bien se faire ac­com­pa­gner sur les phases amont, en par­ti­cu­lier sur l’or­ches­tra­tion, à dé­faut de se com­pli­quer la vie en­suite. Il conseille d’évi­ter aus­si de vou­loir tout faire tout de suite mais de re­gar­der là où les gains sont les plus évi­dents puis d’étendre par la suite la so­lu­tion. Et à l’ave­nir ? Sté­phane Four­nier ex­plique que : « Les amé­lio­ra­tions fonc­tion­nelles de chaque ver­sion nous font évo­luer na­tu­rel­le­ment vers celles-ci. » Il es­père d’ailleurs que la pro­chaine ver­sion four­ni­ra plus de rap­ports de haut ni­veau pour ins­tal­ler des in­di­ca­teurs de per­for­mance trans­verses.

Sa­lon Ubi­france en Grande-Bretagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.