Sto­ckage ob­jet

L'Informaticien - - DOSSIER STOCKAGE ET SAUVEGARDE -

IAp­pe­lé à re­pous­ser les li­mites des tech­no­lo­gies ac­tuelles de sto­ckage s’ap­puyant sur des blocs ou des fi­chiers, le sto­ckage ob­jet s’est im­po­sé au­jourd’hui dans le ca­ta­logue des construc­teurs. Son in­té­rêt ré­side dans la ges­tion de grands vo­lumes d’ar­chi­vage et sur de gros clus­ters en pre­nant en compte la variété des for­mats de fi­chiers exis­tants.

ntro­duit dans les an­nées 90 par des équipes de re­cherche, le sto­ckage ob­jet est un concept an­cien, mais il n’est dans l’air du temps que de­puis peu. Pa­na­sas, avec son sys­tème de PanFS, a été un des pre­miers sys­tèmes de fi­chiers à s’ap­puyer sur cette tech­no­lo­gie. Lustre, un autre sys­tème com­pa­rable, a pen­dant long­temps été can­ton­né au HPC. Plus proches de l’en­tre­prise, les sys­tèmes Cen­te­ra d’EMC, s’ils n’étaient pas des­ti­nés à ré­pondre aux mêmes be­soins que les deux autres sys­tèmes, avaient ce­pen­dant la pos­si­bi­li­té de sto­cker un jeu per­sis­tant d’ob­jets. Les ob­jets sont un en­semble de don­nées, de mé­ta­don­nées, d’at­tri­buts sous la forme d’un contai­ner ex­po­sant une in­ter­face si­mi­laire à un fi­chier – le plus sou­vent l’in­ter­face se pré­sente sous la forme d’une API REST. Les ob­jets ne sont pas or­ga­ni­sés hié­rar­chi­que­ment dans un pool de sto­ckage. Ils peuvent s’em­boî­ter entre eux. Chaque ob­jet a un seul iden­ti­fiant qui per­met à un ser­veur ou à un uti­li­sa­teur de re­trou­ver les ob­jets sans avoir be­soin de sa­voir où se trouvent phy­si­que­ment les don­nées. On peut ima­gi­ner dé­jà l’avan­tage que peut avoir cette tech­no­lo­gie dans un contexte dis­tri­bué comme le Cloud.

Des cas d’usages bien dis­tincts

Un des cas d’usage les plus in­té­res­sants est l’uti­li­sa­tion du sto­ckage ob­jet en back end pour une baie de sto­ckage. De­puis la baie de sto­ckage, le sto­ckage ob­jet est pré­sent comme un sto­ckage lo­cal ou en ré­seau. La dis­tinc­tion de sto­ckage sur site ou dis­tant dis­pa­raît alors. Les ad­mi­nis­tra­teurs se concentren­t ain­si sur les don­nées qui doivent être sau­ve­gar­dées et non sur l’en­droit ou la ges­tion des back up. Le sto­ckage de do­cu­ments est un autre usage pos­sible. Si, à pre­mière vue, ce­la res­semble à de l’ar­chi­vage, il est pos­sible d’al­ler plus loin et d’y ajou­ter des règles et des po­li­tiques de ré­ten­tion et de per­mis­sion d’ac­cès.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.