Un coût beau­coup plus bas

L'Informaticien - - DOSSIER STOCKAGE ET SAUVEGARDE -

Com­pa­ra­ti­ve­ment au disque, le sto­ckage sur bande per­met d’ob­te­nir des coûts très bas. Il est dif­fi­cile de don­ner un ordre d’idée pré­cis du fait des évo­lu­tions conti­nuelles à la fois sur les disques mais aus­si sur les bandes. Un chiffre ce­pen­dant es­time à 3 cent le Gi­ga-oc­tet pour la tech­no­lo­gie LTO 6. Im­bat­table jus­qu’à pré­sent pour les disques ! Il en est de même pour les équi­pe­ments né­ces­saires qui sont dans des ordres de prix deux fois moins éle­vé que les équi­pe­ments sur disques. Pour Mi­chel Pa­rent, chez HP, « LTO 6 a re­lan­cé le mar­ché de la bande. » Cette nou­velle gé­né­ra­tion ap­porte des amé­lio­ra­tions no­toires. Tout d’abord chaque me­dia a une ca­pa­ci­té beau­coup plus im­por­tantes que la gé­né­ra­tion pré­cé­dente avec plus de 6 To de don­nées par bande après com­pres­sion (2 To en na­tif). La vi­tesse de trans­fert a été amé­lio­rée avec des pointes à 400 Mo/s. Il est dé­sor­mais pos­sible de par­ti­tion­ner les bandes. La consom­ma­tion d’éner­gie reste tou­jours le point fort de la bande avec une faible consom­ma­tion et au­cune lorsque les ro­bots ne sont pas en ac­tion. De plus les bandes LTO 6 sont chif­frables en AES 256. Ce­la ex­plique peut être que la plu­part des construc­teurs dans le sto­ckage conserve tou­jours une offre de bande à leur ca­ta­logue !<

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.