Sé­cu­ri­té de la don­née : le be­soin d’im­plan­ta­tion en France

L'Informaticien - - DOSSIER -

Il faut de bons tech­ni­ciens pour que les en­tre­prises aient ac­cès à des centres de don­nées de pointe, afin d’in­ci­ter à sto­cker les don­nées sur le ter­ri­toire fran­çais. « Dé­sor­mais, les en­tre­prises font le choix d’une offre de ser­vices avec le Cloud com­pu­ting, avec de la ré­pli­ca­tion. Mais il est un élé­ment clair : lorsque les don­nées sont hé­ber­gées en France, elles se­ront sous le ré­gime ju­ri­dique fran­çais. Dans le cas de don­nées ré­pli­quées, re­don­dées en Eu­rope, le cadre ju­ri­dique se­ra ce­lui de l’Eu­rope. Mais l’har­mo­ni­sa­tion de la pro­tec­tion des don­nées sur le Vieux Conti­nent est en cours au sein de l’Union » , nous ex­plique Luc Delpha, di­rec­teur de l’ac­ti­vi­té Ges­tion des risques du Ca­bi­net Pro­va­dys. La lo­ca­li­sa­tion est donc un élé­ment de la par­tie sé­cu­ri­té et confi­den­tia­li­té de la don­née. Le pre­mier cri­tère est de toute ma­nière de ré­flé­chir à la cri­ti­ci­té de la don­née, mais il existe de nom­breux pièges à évi­ter, comme de se mé­fier des contrats tra­duits de l’an­glais vers le fran­çais par exemple. C’est la rai­son d’être de spé­cia­listes de la ges­tion des risques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.