Les in­for­ma­tions af­fi­chées sur un verre com­plet

L'Informaticien - - À LA UNE - Ch­ris­tophe Guille­min

Pour l’heure, Las­ter pré­fère ne pas com­mu­ni­quer tous les dé­tails de son nou­veau pro­duit. Mais ce qui est cer­tain, c’est qu’il est conçu sur une mon­ture bi­no­cu­laire et res­semble donc à de vé­ri­tables lu­nettes. Mais l’af­fi­chage des in­for­ma­tions s’ef­fec­tue tou­jours en mo­no­cu­laire, sur l’oeil droit ou gauche. Autre cer­ti­tude : ce nou­veau mo­dèle re­prend la tech­no­lo­gie d’af­fi­chage En­han­cedView, bre­ve­tée par Las­ter, qui dif­fère to­ta­le­ment de celles de Google ou d’Op­tinvent. Les images de réa­li­té aug­men­tée sont di­rec­te­ment pro­je­tées sur un verre trans­pa­rent au for­mat stan­dard des lu­nettes de vue. Si en ap­pa­rence rien ne dif­fé­ren­cie ce verre de ce­lui de lu­nettes de vue clas­siques, il est en réa­li­té de forme plus concave que la nor­male. Par ailleurs, un dé­pôt mé­tal­lique a été ajou­té sur sa sur­face in­terne. Grâce à ce­la, il est « se­mi-ré­flé­chis­sant ». L’uti­li­sa­teur peut donc voir à tra­vers, comme avec un verre clas­sique. Mais grâce à un mi­cro-écran, pla­cé au-des­sus de l’oeil, des images vir­tuelles sont éga­le­ment pro­je­tées sur sa sur­face. Las­ter an­nonce un es­pace d’af­fi­chage de 25 de­grés, soit l’équi­valent d’un écran de 18 pouces si­tué à un mètre de dis­tance, ex­plique l’en­tre­prise.

« Tout le se­cret de notre tech­no­lo­gie ré­side dans ce verre et plus par­ti­cu­liè­re­ment dans sa géo­mé­trie op­tique. Elle offre no­tam­ment comme avan­tage de ne

pro­duire au­cune gêne vi­suelle à l’uti­li­sa­teur » , pour­suit Thier­ry Pe­net. Et comme pour le pro­duit d’Op­tinvent, les images sont bien af­fi­chées dans le champ de vi­sion, ce qui per­met de pro­po­ser de la vé­ri­table réa­li­té aug­men­tée, con­trai­re­ment au pro­duit de Google. Pour le reste, l’EPV peut com­mu­ni­quer par câble et liai­son Blue­tooth avec un or­di­na­teur ou un smart­phone. Il in­tègre une pe­tite ca­mé­ra, des écou­teurs et un touch­pad pour les com­mandes. L’EPV de­vrait éga­le­ment pou­voir être uti­li­sé via des com­mandes vo­cales ou des com­mandes ges­tuelles réa­li­sées de­vant la ca­mé­ra. Son au­to­no­mie de­vrait être d’en­vi­ron six heures. Comme Op­tinvent, Las­ter évoque des usages tels que le gui­dage GPS pour un pié­ton ou un mo­tard, mais aus­si des jeux in­ter­ac­tifs, des vi­sites gui­dées tou­ris­tiques ou même l’af­fi­chage de par­ti­tions pour les mu­si­ciens. Les pre­mières com­mandes de l’EPV peuvent être prises en juin 2013 avec li­vrai­son en sep­tembre. Le prix de­vrait être in­fé­rieur à 1 000 eu­ros.<

WLa tech­no­lo­gie En­han­cedView de Las­ter Tech­no­lo­gies per­met d’af­fi­cher tout type d’in­for­ma­tions (textes, images, vi­déos) sur un simple verre trans­pa­rent, comme ce­lui d’une paire de lu­nettes ou d’un casque de ski. Son prin­cipe re­pose sur la cour­bure...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.