AKE­NEO PIM LE OPEN SOURCE

L'Informaticien - - LA FRENCH TECH -

Ake­neo ar­rê­te­ra-t-elle un jour son in­so­lente crois­sance ? La jeune pousse nan­taise re­ven­dique une aug­men­ta­tion de son chiffre d’af­faires de 200 % à chaque exer­cice de­puis sa créa­tion en 2013. Son do­maine ? Le PIM, ou Pro­duct In­for­ma­tion Ma­na­ge­ment, le« CR M de la donnée pro­duits », se­lon Ni­co­las Du­pont, le pa­tron de l’in­gé­nie­rie chez la jeune en­tre­prise nan­taise. Pour les pro­fanes, le PIM est un ré­fé­ren­tiel unique pour gé­rer de la donnée pro­duit. On va im­por­ter de la donnée exis­tante dans ce ré­fé­ren­tiel (ERP, base mé­dia, four­nis­seurs…), les en­ri­chir, de les com­plé­ter, les tra­duire pour en­suite les en­voyer sur dif­fé­rents ca­naux de vente. Là où Ake­neo se dis­tingue des PIM his­to­riques, c’est avant tout sur l’0pen Source. La start-up pro­pose une ver­sion gra­tuite et ou­verte de sa so­lu­tion et une mou­ture taillée pour les en­tre­prises, avec des fonc­tion­na­li­tés sup­plé­men­taires et un contrat de sup­port.

Le PIM « CRM de la donnée pro­duit »

En outre, contrai­re­ment à ses concur­rents his­to­riques qui offre des in­ter­faces « aux al­lures de ba­ckend ERP », la jeune so­cié­té nan­taise voit le PIM comme «un ou­til de pro­duc­ti­vi­té qui doit être fa­cile à uti­li­ser et er­go­no­mique ». Une ques

tion de mé­tier :« Nos uti­li­sa­teurs sont des gens du mar­ke­ting qui ont en­vie d’ être ef­fi­caces dans l’ en­ri­chis­se­ment de leurs don­nées pro­duits », sou­ligne

Ni­co­las Du­pont. « Un pro­jet de PIM, ce n’ est pas un pro­jet tech­nique… C’ est un pro­jet très mé­tier. C’ est pour cette rai­son que nous ac com­pa­gnons nos clients de sorte à les ai­der à bien mo­dé­li­ser leurs pro­duits. » La flexi­bi­li­té de la struc­tu­ra­tion des don­nées est donc es­sen­tielle et l’uti­li­sa­teur fi­nal doit être en me­sure d’in­cor­po­rer de nou­veaux pro­duits à son ca­ta­logue sans avoir be­soin à chaque fois de faire ap­pel à son in­té­gra­teur. «Notre ou­til per­met à l’ uti­li­sa­teur fi­nal de créer des nou­velles fa­milles de pro­duits, de nou­veaux at­tri­buts, de nou­velles pro­prié­tés pour son ca­ta­logue en pas­sant par des in­ter­faces gra­phique s sans que ce soit des ac­tions de dé­ve­lop­pe­ment .» Be­noît Jac­que­mont, le CTO d’Ake­neo, y ajoute l’agi­li­té sur

la di­men­sion des pro­jets :« Nous sommes sur des pro­jets à quelques mois, qui per­mettent d’ ar­ri­ver à des ré­sul­tats plus ra­pi­de­ment.» Con­sé­quence : une ré­duc­tion du time-to-mar­ket. Une né­ces­si­té pour cer­tains secteurs qui doivent re­nou­ve­ler leurs lignes de pro­duits à un rythme sou­te­nu, en fonc­tion de la sai­son­na­li­té par exemple.

Pas seule­ment e-com­merce

Plus glo­ba­le­ment, le PIM contri­bue à amé­lio­rer le taux de conver­sion. Ake­neo pro­fite no­tam­ment d’un contexte où le consom­ma­teur est de plus en plus gour­mand en dé­tails quant aux pro­duits qu’il est sus­cep­tible d’ache­ter, en en­seigne phy­sique ou sur In­ter­net. Là, le PIM trouve tout son in­té­rêt. Client d’Ake­neo, la marque Pim­kie réa­lise un taux de conver­sion 56 % plus éle­vés sur les fiches pro­duits is­sues de la so­lu­tion du Nan­tais par rap­port à son sys­tème in­terne. GSM55, re­ven­deur d’ac­ces­soires pour té­lé­phones, a vu son taux de conver­sion qua­dru­pler de­puis qu’il est pas­sé sur la ver­sion open source de la so­lu­tion. En outre, Ake­neo ne pro­fite pas seule­ment à l’e-com­merce : 30 % de ses uti­li­sa­teurs ne sont pas dans ce sec­teur et, par­mi eux, une bonne par­tie a re­cours au PIM de l’en­tre­prise nan­taise pour de la mo­dé­li­sa­tion de pro­duits com­plexes dans l’in­dus­trie, avec Rexel par exemple, ou l’im­mo­bi­lier.

Une am­bi­tion in­ter­na­tio­nale

Ils sont quatre à avoir co-fon­dé Ake­neo : Fré­dé­ric de Gom­bert, son PDG, Be­noît Jac­que­mont, CTO, et Ni­co­las Du­pont, Head En­gi­neer. Le qua­trième homme n’a pas de rôle opé­ra­tion­nel : il s’agit de Yoav Kut­ner, co-fon­da­teur et ex-CTO d’un cer­tain Ma­gen­to. Son an­cien col­lègue, Roy Ru­bin, lui aus­si co­fon­da­teur ex-CEO et du CMS e-com­merce, prend éga­le­ment part à l’aven­ture en conseillan­t la jeune start-up nan­taise. Très tôt, Ake­neo a vi­sé l’in­ter­na­tio­nal, et compte au­jourd’hui un bu­reau à Bos­ton et un autre à Dus­sel­dorf. La start-up, de par sa di­men­sion open source, a eu très ra­pi­de­ment des clients et des uti­li­sa­teurs à l’étran­ger. La ver­sion gra­tuite a été té­lé­char­gée 35 000 fois. En outre, Ake­neo tra­vaille avec des par­te­naires afin de per­son­na­li­ser sa so­lu­tion se­lon les be­soins des clients fi­naux. « Nous col­la­bo­rons au­jourd’hui avec 50 in­té­gra­teurs en Aus­tra­lie, en Grande Bre­tagne, au Ja­pon… par­tout dans le monde. Ce qui nous in­cite et nous aide à être glo­bal », nous in­forme Be­noît Jac­que­mont.

Un pro­jet de PIM n’est pas un pro­jet tech­nique… c’est un pro­jet très mé­tier Ni­co­las Du­pont, Head En­gi­neer

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.