Me­naces sur la pré­si­den­tielle, coût France THD, Win­dows 10 Cloud, en­ca­drer l’IA, Lin­kedIn acte II, agen­da IT…

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

Après une élec­tion amé­ri­caine mar­quée par plu­sieurs at­taques nu­mé­riques, no­tam­ment sur la can­di­date Hilla­ry Clin­ton, c’est la Pré­si­den­tielle fran­çaise qui pour­rait être tou­chée. Les pre­mières at­taques ont dé­jà été dé­non­cées par le camp d’Em­ma­nuel Ma­cron. « Le site in­ter­net du mou­ve­ment En Marche ! et ses in­fra­struc­tures font l’ob­jet de plu­sieurs mil­liers d’at­taques men­suelles sous di­verses formes. (…) Ces at­taques pro­viennent prin­ci­pa­le­ment d’Ukraine, pour près de la moi­tié d’entre elles. Ce qu’in­dique de ma­nière cer­taine la na­ture de ces at­taques, c’est qu’elles sont or­ga­ni­sées et co­or­don­nées par un groupe struc­tu­ré, et non par des ha­ckers so­li­taires », écrit Ri­chard Fer­rand, le se­cré­taire gé­né­ral du mou­ve­ment En-Marche. Di­rec­te­ment vi­sée, la Rus­sie a bien en­ten­du nié en bloc. Mais les par­tis sont-ils vrai­ment à l’abri ? En tout cas, l’Ans­si avait pris les de­vants à la fin 2016 en ten­tant d’édu­quer les res­pon­sables nu­mé­riques des dif­fé­rents par­tis. Les équipes tech­niques d’En-Marche n’ont tou­te­fois pas re­çu d’aide de la part de l’Ans­si, comme le sou­li­gnait Mou­nir Mah­jou­bi, dé­sor­mais di­rec­teur de la cam­pagne nu­mé­rique d’Em­ma­nuel Ma­cron. « Ils ont été clairs : leur rôle, ce n’est pas de nous pro­té­ger », ex­pli­quait-il. Les se­maines nous sé­pa­rant du 23 avril 2017, date du 1er tour de la Pré­si­den­tielle, s’an­noncent mou­ve­men­tées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.