Des ré­seaux d’an­tennes à faible puis­sance dans les villes ?

L'Informaticien - - SMART CITY -

Pro­mise au-de­là de 2020, la 5G va ra­di­ca­le­ment chan­ger les choses en ma­tière de ré­seaux. En pre­mier lieu, elle ré­pon­dra à la mul­ti­pli­ca­tion du tra­fic mo­bile en France par 8 à 10 en­vi­ron d’ici à trois ans. L’en­jeu est donc de taille pour que les com­mu­ni­ca­tions puissent être ache­mi­nées dans de bonnes condi­tions. Une des so­lu­tions en­vi­sa­gées est d’ajou­ter de la ca­pa­ci­té dans cer­taines zones denses spé­ci­fiques. Pas ques­tion de tou­cher aux ma­cros cel­lules dé­jà dé­ployées par les opé­ra­teurs; on compte ac­tuel­le­ment en­vi­ron 45000 sites tous opé­ra­teurs confon­dus qui des­servent les ré­seaux 2G, 3G et 4G en France. En re­vanche, il s’agit d’aug­men­ter la ca­pa­ci­té de ma­nière lo­ca­li­sée avec des cel­lules sup­plé­men­taires. Et c’est pré­ci­sé­ment ce qu’a tes­té l’ANFR (Agence na­tio­nale des fré­quences) à An­ne­cy en dé­but d’an­née. «Une pre­mière ex­pé­ri­men­ta­tion de cinq pe­tites an­tennes in­té­grées dans des abri­bus et du mo­bi­lier ur­bain pour l’in­for­ma­tion JCDe­caux, à proxi­mi­té du Lac d’An­ne­cy», ex­plique l’agence. Li­vrés ré­cem­ment, les ré­sul­tats sont très en­cou­ra­geants : le débit mon­tant moyen est mul­ti­plié par 5 par rap­port à la cou­ver­ture pré­exis­tante. Concer­nant le débit des­cen­dant, il est mul­ti­plié par un fac­teur 6. Le pre­mier rôle des pe­tites an­tennes est donc lar­ge­ment rem­pli. Sur les ondes, c’est aus­si une réus­site puisque «les puis­sances d’émis­sion du mo­bile sont for­te­ment at­té­nuées sur le ré­seau de pe­tites an­tennes par rap­port au ré­seau longue por­tée».

Illus­tra­tion d’un ré­seau hé­té­ro­gène com­po­sé d’an­tennes ma­cro et de pe­tites an­tennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.