Fu­tur des voi­tures : ça avance tous azi­muts

L'Informaticien - - L’AGENDA IT -

Qu’elles soient connec­tées ou au­to­nomes, les voi­tures vont évo­luer ces pro­chaines an­nées. D’un point de vue ré­gle­men­taire, en France, la Cnil a pris les de­vants en pu­bliant un « pack de confor­mi­té » conçu en concer­ta­tion avec des ac­teurs pu­blics et pri­vés. Il contient toutes les bonnes pra­tiques à suivre pour les pro­fes­sion­nels de la voi­ture connec­tée, des as­su­reurs aux té­lé­coms, en pas­sant par les cons­truc­teurs. Car l’en­jeu est im­por­tant, tant les voi­tures amassent et amas­se­ront de plus en plus de don­nées per­son­nelles. Cette boîte à ou­tils leur per­met­tra donc de les gui­der vers une uti­li­sa­tion res­pon­sable des don­nées, es­père la Cnil. Car, cô­té tech­nique, les re­cherches avancent vite : Nvi­dia a pro­fi­té de sa confé­rence GTC Eu­rope pour dé­voi­ler sa plate- forme Drive PX Pe­ga­sus. Ce « pre­mier or­di­na­teur d’In­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle » doit per­mettre de rendre les voi­tures au­to­nomes avec ni­veau 5. Ce­la cor­res­pond en fait au plus éle­vé : 100 % d’au­to­no­mie. Il fonc­tionne avec la plate- forme de cal­cul pa­ral­lèle Cu­da et se­rait dix fois plus puis­sant que la pré­cé­dente gé­né­ra­tion Drive PX 2, ca­pable de gé­rer jus­qu’à 320 tril­lions d’opé­ra­tions par se­conde. « Le fu­tur de la so­cié­té va être re­mo­de­lé » , es­time Jen­sen Huang, le PDG de Nvi­dia, qui donne des pré­ci­sions : Drive PX Pe­ga­sus em­barque quatre pro­ces­seurs IA haute per­for­mance. Il s’agit de deux SoC ( Sys­tem on a Chip) Xa­vier, qui com­portent un GPU ba­sé sur l’ar­chi­tec­ture Vol­ta, ain­si que deux autres GPU spé­cia­le­ment conçus pour le trai­te­ment deep lear­ning.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.