De­cep­tive Se­cu­ri­ty ou com­ment leur­rer l’at­ta­quant

QUAND EDGE COM­PU­TING ET BLO­CK­CHAIN SE MA­RIENT !

L'Informaticien - - SOMMAIRE - B. G.

L’IN­TER­NET DES OB­JETS RISQUE D’ÉTRANGLER L’IN­TER­NET DU FAIT DU VO­LUME DE TRAN­SAC­TIONS QU’IL VA PRO­DUIRE. C’EST L’UN DES POSTULATS DU NEW- YOR­KAIS FOGCOIN. SA CRYP­TO­MON­NAIE S’AP­PUIE SUR UNE BLO­CK­CHAIN ET L’IN­FRA­STRUC­TURE D’EDGE COM­PU­TING, FOUR­NIE PAR AETHERWORK­S ET SON AR­CHI­TEC­TURE AC­TIVE AETHER, VISE À CRÉER UN NOU­VEAU MAR­CHÉ.

Au­jourd’hui, ce sont 27 mil­lions de ter­mi­naux qui sont connec­tés. Dans deux ans, ce se­ront près de 20 mil­liards qui vont créer une de­mande de trai­te­ment écra­sante de tran­sac­tions en temps réel. Ce fai­sant, l’in­dus­trie a dé­ve­lop­pé des équi­pe­ments d’Edge Com­pu­ting per­met­tant de vendre plus de puis­sance de cal­cul au bout du ré­seau pour trai­ter les don­nées d au plus près d’où elles sont pro­duites. p C’est là que se n niche l’op­por­tu­ni­té avec les quelque 5 mil­liards d’équi­pe­ments de cal­cul à l’en­trée du ré­seau et qui passent la l ma­jo­ri­té de leur temps à mon­trer des écrans de veille ! L’idée est de crée créer un mar­ché glo­bal de r res­sources de cal­cul où tout le monde peut lou louer sa puis­sance de calc cal­cul. Dans le même tem temps, tous les par­ti­ci­pa ci­pants pro­fitent de la per per­for­mance et de la rob ro­bus­tesse d’un ré­seau glob glo­bal de cal­cul.

L’in­ter­net L’in de de­main ?

Pour Pou ce faire, trois élé­ments men doivent être réunis : le ré­seau, le sto­ckage et le cal­cul. AetherWork­s pos sède le s t roi s : In­ter­net, Inte Ae­therS­tore et Ac­ti­veAe­ther. Ac­tiv Ae­therS­tore four­nit four les res­sources de sto­ckage stoc et la ré­pli­ca­tion pour pou plus de 30 000 uti­li­sa­teurs li­sat dans 158 pays. Ac­ti­veAe­ther Ac­ti prend en charge char la puis­sance de cal­cul calc dis­po­nible dans le ré­seau, ré dé­ploie les

logiciels sur les res­sources au bon mo­ment avec une dé­tec­tion des échecs trans­pa­rente, l’évo­lu­tion, la res­tau­ra­tion et l’équi­li­brage des charges. Ima­gi­nez, si vous com­bi­nez les équi­pe­ments en Edge, plus ceux dans le Cloud ! Vous créez une in­fra­struc­ture de cal­cul glo­bale bien plus per­for­mante et ro­buste que tout ce qui existe au­jourd’hui ! Une vue de l’In­ter­net du fu­tur ? À plus court terme, il s’agit d’étendre cette tech­no­lo­gie dans un ré­seau plus large. Pour ce­la, AetherWork­s a vou­lu créer un nou­veau mar­ché avec le FogCoin, une cryp­to­mon­naie, pour at­ti­rer et ré­com­pen­ser les per­sonnes en­trant dans le ré­seau. Le FogCoin fonc­tionne se­lon les tech­no­lo­gies de Blo­ck­chain, c’est- à- dire avec un contrôle dé­cen­tra­li­sé. Le sys­tème ajoute sim­ple­ment un re­gistre comp­table sur un sys­tème dis­tri­bué. Après des an­nées de re­cherche, les tech­no­lo­gies de re­gistre dis­tri­bué sont de­ve­nues ma­ture et ont prou­vé dans une pé­riode ré­cente leur ef­fi­ca­ci­té. Le suc­cès et la pé­ren­ni­té du Bit­coin ou de d’Ethe­reum ne sont plus à prou­ver. Ces deux exemples ont dé­mon­tré qu’un sys­tème dis­tri­bué sans hié­rar­chie est un moyen ef­fi­cace, puis­sant et ro­buste d’en­re­gis­trer des tran­sac­tions entre dif­fé­rentes par­ties, en évi­tant d’avoir le gou­let d’étran­gle­ment d’une seule source de trai­te­ment pour des tran­sac­tions cen­tra­li­sées. L’ajout d’une cryp­to­mon­naie au­to­rise des tran­sac­tions dis­tri­buées entre les par­ti­ci­pants, et in­di­vi­dus ou or­ga­ni­sa­tions, pou­vant à la fois être consom­ma­teurs ou four­nis­seurs de res­sources de cal­cul.

Un mar­ché glo­bal pour le cal­cul

Cette place de mar­ché dé­fi­nit trois rôles : four­nis­seur de cal­cul, four­nis­seur de logiciels ou consom­ma­teurs de ser­vices. Le four­nis­seur de cal­cul peut ga­gner des FogCoin en met­tant à dis­po­si­tion des res­sources de cal­cul sur des équi­pe­ments qu’il pos­sède ( CPU, GPU, Mé­moire). Il est res­pon­sable de la des­crip­tion des res­sources qu’il sou­haite rendre dis­po­nibles pour l’uti­li­sa­tion ou le sto­ckage des types de ser­vices qu’il ac­cepte de dé­ployer. Ce­la peut al­ler de la ma­chine vir­tuelle au mi­cro- ser­vice dans des contai­ners en pas­sant par des ap­pli­ca­tions de ré­seaux de neu­rones ou de simples snip­pets de code. Un four­nis­seur de lo­gi­ciel dé­cri­ra les be­soins né­ces­saires à son ap­pli­ca­tion dans un re­gistre sans rien faire de plus. La plate- forme sous- ja­cente AetherWork­s re­pé­re­ra d’elle- même quelles sont les res­sources dis­po­nibles pour la faire fonc­tion­ner et la mi­gre­ra dy­na­mi­que­ment sur les en­vi­ron­ne­ments adé­quats pour son uti­li­sa­tion. La vie va de­ve­nir simple pour les dé­ve­lop­peurs d’ap­pli­ca­tions ! Le consom­ma­teur de ser­vice ne change rien à ses ha­bi­tudes d’usage et se­ra re­di­ri­gé vers un point de pré­sence sur le ré­seau Aether qui lui four­ni­ra le ré­seau ou les com­po­sants né­ces­saires à la tâche qu’il sou­haite ef­fec­tuer. Le FogCoin se­ra la seule mon­naie ac­cep­tée sur le ré­seau pour réa­li­ser des tran­sac­tions. Il y au­ra un nombre li­mi­té de FogCoin dont la va­leur est liée à la quan­ti­té et à la va­leur des ser­vices de res­sources mis à dis­po­si­tion sur le mar­ché. Il est pos­sible d’ache­ter main­te­nant des FogCoin sur le site du même nom. Il reste en­core ce­pen­dant beau­coup de choses à faire dans de nom­breux do­maines pour que ce mar­ché émerge vrai­ment. AetherWork­s a ce­pen­dant tes­té et bre­ve­té les mé­ca­nismes et la tech­no­lo­gie dans 42 pays et a dé­mon­tré qu’il a dé­jà dé­ployé ce type d’en­vi­ron­ne­ment là où des tran­sac­tions du type FogCoin n’étaient pas né­ces­saires. Il fau­dra sur­tout vaincre de nom­breuses ré­ti­cences psy­cho­lo­giques au­tour de l’uti­li­sa­tion des res­sources lo­cales par d’autres per­sonnes, en par­ti­cu­lier pour le cal­cul. Des es­sais dans le pas­sé ont dé­jà eu lieu dans le sto­ckage et le cal­cul avec le Grid Com­pu­ting. Ce n’est pas la tech­no­lo­gie qui a été dé­faillante mais les ré­ti­cences sur la sé­cu­ri­té et le par­tage de res­sources qui sont en­core per­çues comme per­son­nelles et non par­ta­geables. L’exemple est ce­pen­dant in­té­res­sant pour voir com­ment les deux tech­no­lo­gies au­tour de l’Edge Com­pu­ting et la Blo­ck­chain peuvent se com­bi­ner pour créer des res­sources bien plus grandes que dans n’im­porte quel centre de don­nées dans le monde. ❍

Rob MacIn­nis, le CEO d’AetherWork­s, pense ré­seau, sto­ckage et cal­cul.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.