Cy­ber­dé­fense : une Ans­si plus mus­clée avec la LPM

L'Informaticien - - L’ACTU DU MOIS -

Avec la Loi de pro­gram­ma­tion mi­li­taire 2019- 2025, l’ef­fec­tif de « com­bat­tants cy­ber » se­ra por­té à 4 000 dans la « cy­ber­dé­fense et ac­tion dans l’es­pace nu­mé­rique » , soit 1 500 postes sup­plé­men­taires sur les six pro­chaines an­nées. En outre, les Sys­tèmes d’in­for­ma­tion opé­ra­tion­nels et de com­mu­ni­ca­tion ( SIOC) des ar­mées se­ront « ra­tio­na­li­sés » avec la mise en place du Sys­tème d’in­for­ma­tion des ar­mées ( SIA), « ou­til in­dis­pen­sable au com­man­de­ment et à la conduite des opé­ra­tions mi­li­taires » . D’au­tant qu’à long terme, les ar­mées comptent faire usage d’IA et de Big Da­ta afin de « ga­ran­tir la flui­di­té des échanges et de per­mettre de conser­ver la maî­trise de la su­pé­rio­ri­té in­for­ma­tion­nelle dans un contexte d’ac­crois­se­ment des risques cy­ber et des vo­lumes de don­nées à trai­ter » . « La Loi de pro­gram­ma­tion mi­li­taire 2019- 2025 ren­force les ca­pa­ci­tés des ar­mées en ma­tière de pré­ven­tion, de dé­tec­tion et d’at­tri­bu­tion des cy­be­rat­taques » , in­dique le rap­port an­nexe du pro­jet de loi. Tout en do­tant la cy­ber­dé­fense et son pen­dant of­fen­sif d’un cadre ju­ri­dique. L’Ans­si de­vrait pro­fi­ter de ce nou­veau contexte, et voir cer­taines de ses pré­ro­ga­tives ren­for­cées, no­tam­ment en ce qui concerne la co­opé­ra­tion des in­ter­mé­diaires tech­niques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.