« Nous de­vons mo­bi­li­ser un fonds de 250 à 300 mil­lions d’eu­ros très ra­pi­de­ment »

Une tri­bune de Jean- Noël de Gal­zain, pré­sident fon­da­teur de WAL­LIX et pré­sident du grou­pe­ment Hexa­trust.

L'Informaticien - - COMMUNIQUÉ -

De­puis les ré­vé­la­tions d’Ed­ward Snow­den en 2013,

l’Eu­rope a dé­ci­dé de créer de nou­velles lois pour pro­té­ger ses in­fra­struc­tures vi­tales et les ac­cès aux don­nées sen­sibles ( NIS et GDPR) qui en­tre­ront en vi­gueur en mai 2018. La France a été le pre­mier pays en Eu­rope à mettre en ap­pli­ca­tion une loi sur les OIV ( les Opé­ra­teurs d’Im­por­tance Vi­tale). Les autres pays eu­ro­péens semblent in­té­res­sés par cette dé­marche et pour­raient s’en ins­pi­rer. De même la loi NIS vise à créer une se­conde ré­gle­men­ta­tion pour les « Opé­ra­teurs de Ser­vices Es­sen­tiels » qui touche en­core plus d’en­tre­prises. La mise en ap­pli­ca­tion de ces nou­velles ré­gle­men­ta­tions, est dé­ter­mi­nante dans la lutte contre la cy­ber­cri­mi­na­li­té. Elle ouvre des op­por­tu­ni­tés de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale et de dé­ve­lop­pe­ment de l’in­dus­trie du nu­mé­rique au­tour de l’idée de sou­ve­rai­ne­té. Au même titre que la France am­bi­tionne un lea­der­ship mon­dial dans l’IoT, l’IA et le big da­ta, la cy­ber­sé­cu­ri­té re­pré­sente un chal­lenge à notre por­tée. Afin d’y par­ve­nir, nous de­vons agir de ma­nière co­or­don­née et faire tra­vailler en­semble nos PME avec les in­té­gra­teurs, les in­dus­triels, l’État et nos par­te­naires eu­ro­péens, au contact des uti­li­sa­teurs pour leur ap­por­ter des re­mèdes à l’Ur­gence Nu­mé­rique. C’est no­tam­ment le sens du grou­pe­ment Hexa­trust et ses 29 par­te­naires spé­cia­listes de la cy­ber­sé­cu­ri­té, que j’ai l’hon­neur de pré­si­der.

2,5 FOIS LE PIB DE LA FRANCE

Pour com­bler notre re­tard en peu de temps et se mettre en confor­mi­té avec les lois, il n’y a pas d’autres choix que d’in­ves­tir. Aus­si est- il né­ces­saire d’en­vi­sa­ger une ap­proche ca­pa­ci­taire per­met­tant d’of­frir des so­lu­tions de confiance per­for­mantes et com­pé­ti­tives par­ti­cu­liè­re­ment dans les sec­teurs sen­sibles et ré­gle­men­tés. Dans cet es­prit, il nous semble urgent de conce­voir des dis­po­si­tifs qui fa­vo­risent l’équi­pe­ment des uti­li­sa­teurs dans les sec­teurs pu­blics et pri­vés ou de ré­ta­blir des dis­po­si­tifs d’amor­tis­se­ment pour ceux qui in­ves­tissent. Dans un contexte de ri­gueur bud­gé­taire, pour­quoi ne pas mo­bi­li­ser par exemple les fonds du Plan Jun­ker sur des fonds d’aide aux uti­li­sa­teurs qui pour­raient ain­si s’équi­per pour faire face aux en­jeux di­gi­taux : mu­ni­ci­pa­li­tés, hô­pi­taux, écoles, PME/ TPE... De telles me­sures ne sont- elles pas utilisées pour ac­cé­lé­rer la tran­si­tion éner­gé­tique ou le re­nou­vel­le­ment de notre parc au­to­mo­bile ? La trans­for­ma­tion nu­mé­rique des en­tre­prises va mo­bi­li­ser 6 000 mil­liards d’eu­ros dans le monde en­tier soit 2,5 fois le PIB an­nuel de la France se­lon IDC. Dans cette trans­for­ma­tion, la sé­cu­ri­té est dé­ter­mi­nante et la France a vo­ca­tion à créer une vé­ri­table in­dus­trie per­for­mante dans ce do­maine, avec ses par­te­naires eu­ro­péens.

UN EN­JEU ÉCO­NO­MIQUE & SO­CIÉ­TAL

De même, il est im­por­tant de mo­bi­li­ser les res­sources fi­nan­cières au­près des in­ves­tis­seurs afin de sou­te­nir le dé­ve­lop­pe­ment de ces en­tre­prises dans leur crois­sance en France et à l’in­ter­na­tio­nal. Cette an­née, 4 mil­liards d’eu­ros vont être le­vés par les en­tre­prises de la French Tech. Il est in­dis­pen­sable que la cy­ber­sé­cu­ri­té ne de­meure pas le pa­rent pauvre. Les opé­ra­tions ré­centes de Vade Se­cure ou Tan­ker et l’aven­ture bour­sière de WAL­LIX sont- ils au contraire un signe avant- cou­reur d’une lame de fond ? Nous pro­po­sons ain­si qu’un ou plu­sieurs fonds do­tés de 250 à 300 mil­lions d’eu­ros soient mo­bi­li­sés d’ur­gence pour cette in­dus­trie clé. Cette étape de ren­for­ce­ment des fonds propres des ac­teurs de la fi­lière est in­dis­pen­sable avant une phase de conso­li­da­tion ou une in­tro­duc­tion en bourse la­quelle de­meure un ex­cellent moyen de pé­ren­ni­ser une en­tre­prise, en to­tale trans­pa­rence avec les in­ves­tis­seurs et les clients. Au- de­là des en­jeux éco­no­miques, la cy­ber­sé­cu­ri­té re­pré­sente un en­jeu so­cié­tal. Les no­tions de pro­prié­té pri­vée et de pro­tec­tion des don­nées per­son­nelles sont des en­jeux fon­da­men­taux qui né­ces­sitent que la France, et plus gé­né­ra­le­ment l’Eu­rope, maî­trisent « le si­gnal » nu­mé­rique et ne soient plus in­té­gra­le­ment dé­pen­dantes des Etats- Unis ou de la Chine. Edi­teur de lo­gi­ciels de cy­ber­sé­cu­ri­té, WAL­LIX est le spé­cia­liste Eu­ro­péen de la gou­ver­nance des comptes à pri­vi­lèges. As­su­rez- vous de la sé­cu­ri­té de vos don­nées avec notre mo­dule WAL­LIX Dis­co­ve­ry de ges­tion d’iden­ti­fi­ca­tion des vul­né­ra­bi­li­tés liées aux comptes à pri­vi­lèges, et ré­pon­dez aux exi­gences des ré­gle­men­ta­tions avec nos offres dé­diées de ges­tion des ses­sions et ges­tion des mots de passe de notre so­lu­tion WAL­LIX Bas­tion. Plus d’in­for­ma­tion :

www. wall­lix. com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.