• BIEN DÉ­BU­TER

L'Informaticien - - INFRA -

La fin de l’ins­crip­tion vous conduit vers un écran d’ac­cueil plus com­plet avec une sec­tion « Dé­cou­vrir » , por­tée par Google Laun­cher – la mar­ket­place de so­lu­tions clés en main hé­ber­gées sous GCP – et une sec­tion com­por­tant de nom­breux guides de dé­mar­rage ra­pide. En outre une sec­tion « Cloud Mi­nute » vous re­di­rige vers YouTube et un es­pace de vi­déos dé­dié. Toutes ces for­ma­tions sont évi­dem­ment en langue an­glaise. Autre URL in­dis­pen­sable, « cloud. google. com/ docs » re­groupe l’en­semble des do­cu­men­ta­tions. On no­te­ra une sec­tion « Com­pare plat­forms » s’adres­sant aux IT maî­tri­sant dé­jà AWS ou Azure. À l’usage, la console GCP est une sorte de mixte de celles d’AWS et Azure. On y dé­couvre une in­ter­face orien­tée pro­jet ( Azure…) avec un me­nu d’ac­cueil com­plet ( AWS…). Une sec­tion SDK Cloud per­met de té­lé­char­ger le Kit GCP ( Win­dows, Mac OS, Li­nux, De­bian, CentOS) qui com­porte une in­ter­face en ligne de com­mande et les SDK pour les lan­gages sup­por­tés ( Ja­va, Py­thon, Node. JS, Ru­by, Go, . NET et PHP). Avant tout choix de Cloud, il est for­te­ment conseillé de les es­sayer par le biais de leurs comptes gra­tuits de dé­cou­verte. Un con­seil ce­pen­dant : mieux vaut ne pas mettre tous ses oeufs dans le même pa­nier. Adop­ter le Cloud, c’est sur­tout dé­sor­mais adop­ter les Clouds. Il faut sa­voir jouer avec les forces des uns et des autres pour com­pen­ser les fai­blesses des se­conds ou des pre­miers. Des ou­tils de ges­tion mul­ti­cloud com­mencent d’ailleurs à ap­pa­raître – CloudC­he­ckr, Clou­da­bi­li­ty, ou Unig­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.