Frame : un nou­veau cadre pour l’es­pace de tra­vail

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

Entre VDI et Desk­top as a ser­vice, les noms pour les postes de tra­vail ac­ces­sibles en ligne se mul­ti­plient. Ce mar­ché reste ce­pen­dant do­mi­né par de grands ac­teurs comme Ci­trix, Mi­cro­soft et VM­ware. De nou­veaux ve­nus comme Frame s’im­miscent avec un cer­tain suc­cès dans ce pe­tit monde ! Créée en 2012, la so­cié­té Frame vi­sait à ap­por­ter les meilleures ap­pli­ca­tions à tout le monde. Le contexte tech­no­lo­gique avec un Cloud dans les limbes, des offres de vir­tua­li­sa­tion com­plexes et des bandes pas­santes frô­lant le ri­di­cule aux stan­dards d’au­jourd’hui n’in­ci­taient ce­pen­dant pas à pa­rier sur la tech­no­lo­gie de Frame : une plate- forme dans le Cloud dé­li­vrant des ap­pli­ca­tions Win­dows et de pro­duc­ti­vi­té sur n’im­porte quel ter­mi­nal à tra­vers un na­vi­ga­teur. Par­te­naires des plus grands De­puis sa créa­tion, l’édi­teur a pa­tiem­ment construit son ré­seau de par­te­naires tech­no­lo­giques et com­mer­ciaux. En tête vient Mi­cro­soft avec qui Frame a des re­la­tions très proches au­tour des tech­no­lo­gies d’Azure mais aus­si des ap­pli­ca­tifs du géant de Red­mond. Frame est par­te­naire avec VM­ware au­tour de la so­lu­tion Works­pace One App Ex­press. Non of­fi­ciels, les liens avec Google existent, même si au­cune pré­ci­sion n’a été don­née sur la te­neur des pro­duits concer­nés. Avec Ama­zon, la si­tua­tion est celle de la « co­opé­ti­tion » , AWS ayant deux so­lu­tions Works­pace et Stream. La plate- forme de Frame a été conçue dès le dé­but pour les en­vi­ron­ne­ments web. Elle est « multi- te­nante » et se dif­fé­ren­cie des autres plates- formes du mar­ché par l’uti­li­sa­tion de pro­to­coles mo­dernes sans agents à té­lé­char­ger pour four­nir des ap­pli­ca­tions sur tous les types de ter­mi­naux.

Une plate- forme na­ti­ve­ment cloud

Frame a été pion­nier dans la mise à dis­po­si­tion de flux de vi­déos dans les na­vi­ga­teurs sur un ou­til dé­ri­vé de H. 264 pour la QoS de la connec­ti­vi­té. L’ou­til est par­ti­cu­liè­re­ment op­ti­mi­sé pour une uti­li­sa­tion par le WAN ou les ré­seaux avec une faible bande pas­sante. Frame est de plus pro­gram­mable et s’in­tègre avec plus d’une ving­taine de services ( sto­ckage, sé­cu­ri­té, in­fra­struc­ture, au­then­ti­fi­ca­tion). Frame per­met aus­si d’em­bar­quer des ap­pli­ca­tions dans une « frame » qui s’exé­cute dans le na­vi­ga­teur pour uti­li­ser di­rec­te­ment une ap­pli­ca­tion comme Pho­to­shop d’Adobe par l’ajout d’une simple ligne de code. Les ap­pli­ca­tions se lancent à par­tir d’un por­tail, le Launch­pad de Frame, l’équi­valent de Re­cei­ver chez Ci­trix, donne ac­cès aux ap­pli­ca­tions ré­fé­ren­cées. Elles peuvent être en ligne ou dans un ca­ta­logue d’ap­pli­ca­tions dans l’en­tre­prise. Frame se dé­cline en trois offres : stan­dard ( 5 à 25 uti­li­sa­teurs) à 20 $/ mois et le paie­ment à l’heure de l’usage de l’ap­pli­ca­tion ; Pro ( 5 à 50 uti­li­sa­teurs) à 30 $/ mois plus l’usage de l’ap­pli­ca­tion à l’heure et une offre En­tre­prise sur de­vis avec un nombre illi­mi­té d’uti­li­sa­teurs. L’édi­teur a des points de pré­sence sur les trois conti­nents. En Eu­rope, Frame est pré­sent à Du­blin, Am­ster­dam et Franc­fort pour dé­li­vrer sa so­lu­tion. C’est un ac­teur à suivre dans les pro­chains mois du fait du dé­col­lage des usages en ligne pour les ap­pli­ca­tions alors que de nou­veaux ac­teurs ap­pa­raissent dans le do­maine, dont le Fran­çais Blade qui se concentre, lui, sur le PC grand pu­blic et l’uni­vers du jeu en ligne avec des confi­gu­ra­tions haut de gamme. ❍

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.