• Til­kee : conforme pour sa­tis­faire ses grands clients

START- UP LYON­NAISE, TIL­KEE AUTOMATISE ET EN­RI­CHIT LES PRO­CES­SUS DE RE­LANCE COM­MER­CIALE EN PER­MET­TANT AUX EN­TRE­PRISES DE CONTAC­TER UN PROS­PECT AU BON MO­MENT AVEC LA BONNE OFFRE POUR AMÉ­LIO­RER LE TAUX DE CONVER­SION.

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

Ses plus grands clients lui ont im­po­sé d’être dans les clous des dif­fé­rents rè­gle­ments. Til­kee s’y est prê­té de bonne grâce pour être en­core plus ef­fi­cace. De­puis plus de deux ans, les grandes marques en par­ti­cu­lier lui de­man­daient d’être plus ef­fi­cace ce qui l’a ame­né à in­té­grer la sé­cu­ri­té dès la concep­tion des ap­pli­ca­tions et de chif­frer les don­nées. Ti­mo­thée Sau­met, CTO et fon­da­teur de Til­kee, le ré­sume sim­ple­ment : « Ces clients nous de­man­daient d’être plus sé­rieux et nous fai­saient pas­ser des au­dits de sé­cu­ri­té. » De­puis sept à huit mois, l’en­tre­prise était at­ten­tive et fai­sait in­ter­ve­nir un ca­bi­net d’avo­cats pour se faire conseiller. De ces ré­flexions et conseils est ve­nue l’idée du Pri­va­cy Cen­ter sur le site de l’édi­teur. Ces pages spé­ci­fiques ex­pliquent aux uti­li­sa­teurs ce que Til­kee réa­lise avec les don­nées col­lec­tées, quels trai­te­ments y sont ap­pli­qués, la liste des sous- trai­tants et de leurs ou­tils, les trai­te­ments réa­li­sés par les sous- trai­tants ain­si que leur ga­ran­tie de confor­mi­té par au­dit. En pra­tique, Til­kee a ré­flé­chi lon­gue­ment sur la di­rec­tive puis a cer­ti­fié des dé­ve­lop­pe­ments d’une qua­ran­taine de jours dans ses lo­gi­ciels

pour dé­blayer le ter­rain sur les spé­ci­fi­ca­tions et les dé­ve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques né­ces­saires pour l’ac­ti­vi­té de l’en­tre­prise. L’en­semble de la base de don­nées a été chif­fré. Un DPO a été nom­mé, il pro­vient de l’in­terne et le CTO de Til­kee in­dique : « Il nous suit dans la struc­tu­ra­tion de la confor­mi­té RGPD jus­qu’au ni­veau 3 du sup­port, du coup il a une po­si­tion de poil à grat­ter dans l’en­tre­prise. »

Une pro­fes­sion­na­li­sa­tion ac­cé­lé­rée

Ti­mo­thée Sau­met évoque les im­pacts sur son en­tre­prise : « Jus­qu’à présent, cha­cun uti­li­sait des ou­tils dans son coin et par­fois c’était un peu li­mite. Au­jourd’hui, tout ce­la est fi­ni. Tout le monde uti­lise les mêmes ou­tils sé­rieux et per­sonne ne s’écarte du droit che­min. Ce­la a d’ailleurs été bien per­çu et nous n’avons pas eu à faire de change

Re­fondre le pro­cess de re­cueil du consen­te­ment pour que ce­lui- ci soit plus propre et clair.

ma­na­ge­ment au­tour de ce­la. Ce­la se ré­sume à 25 ou­tils et pro­cess avec une faible col­lecte de don­nées : nom pré­nom, nu­mé­ro de té­lé­phone, des don­nées tout à fait lé­gi­times pour nos trai­te­ments d’ana­lyse et de re­lance com­mer­ciale. »

Un avan­tage com­pé­ti­tif

Dans son do­maine, Til­kee est sou­vent con­fron­té à la concur­rence d’édi­teurs étran­gers. Son tra­vail de­puis plu­sieurs an­nées sur la sé­cu­ri­té et ce­lui plus ré­cent sur le RGPD lui donne une lon­gueur d’avance qui fait par­fois la dif­fé­rence pour si­gner des contrats au­près de clients eux- mêmes concer­nés par le rè­gle­ment. Le pa­tron de Til­kee ajoute : « Ce­la va faire le mé­nage sur le mar­ché et je suis ras­su­ré d’être plus sûr dans ce contexte. Ce­la met les édi­teurs sur un pied d’éga­li­té et per­met d’écar­ter ceux qui ne se­ront pas au ni­veau. J’es­père que ce­la se­ra un si­gnal pour le mar­ché. » ❍

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.