Wi­things, Cri­teo : les fon­da­teurs de re­tour aux ma­nettes

L'Informaticien - - L’ACTU DU MOIS -

Ils s’étaient en­vo­lés vers de nou­veaux ho­ri­zons mais la conjonc­ture les a rap­pe­lés à la mai­son mère. Cri­teo s’est trou­vé fort dé­pour­vu quand le chan­ge­ment de po­li­tique d’Apple fut ve­nu. Dé­pen­dant des co­okies, le spé­cia­liste du re­ci­blage publicitai­re en­caisse coup sur coup la dé­fiance d’Apple à l’égard du tra­cking et l’ar­ri­vée du RGPD. En Bourse, son ac­tion dé­grin­gole mal­gré des ré­sul­tats loin d’être aus­si ca­tas­tro­phiques que re­dou­tés. En consé­quence de quoi, pour « ai­der l’en­tre­prise dans sa pro­chaine phase de crois­sance » , le CEO Éric Eich­mann est mis de cô­té, cé­dant sa place à son pré­dé­ces­seur, co- fon­da­teur et tou­jours pré­sident de Cri­teo, Jean- Bap­tiste Ru­delle. Ce der­nier avait quit­té la di­rec­tion de l’en­tre­prise en dé­cembre 2015. En Fin­lande, c’est le sort de Wi­things qui se joue. Ou plus exac­te­ment de No­kia Di­gi­tal Heath, la branche e- san­té du Fin­lan­dais née du ra­chat de la pé­pite fran­çaise pour 170 mil­lions d’eu­ros en 2016 et de la dis­pa­ri­tion de la marque l’an­née sui­vante. No­kia n’a pas été sa­tis­fait de cette ac­qui­si­tion : en 2018, il es­time que sa va­leur réelle ne dé­pas­se­rait pas 30 mil­lions. Cher­chant à s’en dé­bar­ras­ser, l’équi­pe­men­tier a étu­dié plu­sieurs op­tions, pos­si­ble­ment Sam­sung et Google, in­té­res­sés à l’idée d’étof­fer leur por­te­feuille de pro­duits connec­tés dé­diés à la san­té. Mais c’est avec un Fran­çais que No­kia est en­tré en né­go­cia­tion ex­clu­sive, quel­qu’un qui connaît bien le dos­sier puis­qu’il s’agit du fon­da­teur de Wi­things, Éric Ca­reel. Son an­cienne en­tre­prise de­vrait re­ve­nir dans son gi­ron d’ici à la fin du deuxième tri­mestre 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.