À la re­cherche de l’âge per­du

L'Informaticien - - ÉDITO - STé­PHANE LARCHER

Vivre 130 ans avec le corps d’une per­sonne d’une ving­taine d’an­nées… Telle est la pro­messe de la start- up Re­ju­ve­naate Bio qui af­firme avoir me­né des tests po­si­tifs sur des sou­ris, qui ex­pé­ri­mente ac­tuel­le­ment sur des chiens et pour­quoi pas de­main sur des hommes. Ce n’est pas la pre­mière fois que nous évo­quons de tels su­jets. Voi­ci plu­sieurs an­nées, nous fai­sions écho des tra­vaux du cher­cheur Au­brey de Grey, pro­fes­seur à l’uni­ver­si­té de Cam­bridge, qui se pro­pose tout sim­ple­ment de vaincre la mort en ré­glant les sept principale­s causes de vieillis­se­ment. No­tons tou­te­fois que ses théo­ries font l’ob­jet de vi­ru­lentes cri­tiques en pro­ve­nance d’une par­tie de la com­mu­nau­té scien­ti­fique. Les tra­vaux de Re­ju­ve­nate Bio sont moins am­bi­tieux mais pour­raient tou­te­fois consti­tuer une avan­cée si­gni­fi­ca­tive. Le prin­cipe gé­né­ral est de mo­di­fier ou d’ajou­ter cer­taines ins­truc­tions à l’ADN des « pa­tients » . Ce­ci per­met­trait d’al­lon­ger si­gni­fi­ca­ti­ve­ment la du­rée de vie, mais sur­tout d’es­tom­per voire d’ef­fa­cer les ef­fets du vieillis­se­ment. La so­cié­té est di­ri­gée par le bio­lo­giste George Church ac­com­pa­gné de Da­niel Oli­ver et Noah Da­vid­sohn. Bien évi­dem­ment, les ré­sul­tats des tra­vaux sont pour le mo­ment très se­crets mais nos confrères de Tech­no­lo­gy Re­view ont pu­blié un très long ar­ticle dans le­quel ils ex­pliquent no­tam­ment que l’ar­mée amé­ri­caine se se­rait in­té­res­sée à ces tra­vaux, entre autres pour les chiens qu’elle em­ploie dans ses mis­sions, pour dif­fé­rentes tâches. No­tons que le la­bo­ra­toire dans le­quel of­fi­cient les créa­teurs de l’en­tre­prise a été ou­vert en 2015 et c’est dans ces lieux que M. Church et ses équipes tentent de res­sus­ci­ter le Mam­mouth lai­neux sur la base de frag­ments d’ADN. Plus de 60 thé­ra­pies gé­niques dif­fé­rentes se­raient à l’étude. À la re­cherche de moyens fi­nan­ciers, l’équipe au­rait ap­pro­ché le fonds d’in­ves­tis­se­ment de Pe­ter Thiel et au­rait af­fir­mé que, « un jour, nous se­rons ca­pables de contrô­ler l’hor­loge bio­lo­gique et vous lais­ser à l’âge que vous au­rez choi­si » ! Il est bien dif­fi­cile d’ap­pré­cier si tout ce­la n’est qu’une énième ar­naque ou si les ré­sul­tats, même minces, sont tan­gibles. Une chose est cer­taine ce­pen­dant. Les ini­tia­tives en ce sens se mul­ti­plient un peu par­tout dans le monde et l’avè­ne­ment de l’Intelligen­ce artificiel­le, du big da­ta et la pro­gres­sion des puis­sances de cal­cul va per­mettre de nou­veaux es­sais sur de gi­gan­tesques bases d’in­for­ma­tions pour ten­ter d’at­teindre « l’im­mar­ces­cible » . As­su­ré­ment, des pro­grès vont être réa­li­sés dans ce do­maine et il ar­ri­ve­ra peut- être un jour où l’Homme par­vien­dra à domp­ter, ou du moins à re­tar­der, les ef­fets du vieillis­se­ment voire de la mort ! S’en­ga­ge­ra alors un autre dé­bat sur les ter­rains phi­lo­so­phique, so­cial, mo­ral et re­li­gieux. À quel ho­ri­zon ? Il ne se­rait pas in­utile de s’y pen­cher dès au­jourd’hui afin de ne pas être com­plè­te­ment pris de court. À cô­té du RGPD, en ser­vice de­puis quelques jours, voi­là des pers­pec­tives au­tant af­frio­lantes qu’in­quié­tantes. ❍

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.