F5 Net­works s’offre Nginx : un pont entre NetOps et DevOps

L’équi­pe­men­tier ré­seau F5 Net­works a an­non­cé l’achat de l’en­tre­prise édi­trice de Nginx, fa­meux lo­gi­ciel ser­veur web open source. F5 sou­haite ain­si faire le pont entre les NetOps et les DevOps et four­nir à ses clients des ser­vices ap­pli­ca­tifs co­hé­rents.

L'Informaticien - - SOMMAIRE - THIER­RY THAUREAUX

Nginx

Nginx, l’en­tre­prise der­rière le lo­gi­ciel du même nom, cher­chait un ache­teur. Ci­trix sem­blait être sur les rangs, mais c’est fi­na­le­ment F5 Net­works qui a fait l’ac­qui­si­tion de Nginx pour la mo­dique somme de 670 mil­lions de dol­lars. Pour rap­pel, Nginx (*) est un ser­veur web et proxy in­ver­sé né au dé­but des an­nées 2000 et dé­ve­lop­pé par Igor Sy­soev. Il a été adop­té par plus de 600 mil­lions de sites à tra­vers le monde. Nginx a élar­gi ses ac­ti­vi­tés aux ap­pli­ca­tions ba­sées sur les mi­cro­ser­vices. Le lo­gi­ciel d’in­fra­struc­ture open source Nginx est bien connu dans le monde des ser­veurs web. Il est même de­ve­nu une des tech­no­lo­gies mon­tantes de mo­to­ri­sa­tion de sites web à très fort tra­fic où les connexions concur­rentes sont le lot quo­ti­dien. Elle compte par­mi ses clients McDo­nalds, Net­flix ou en­core Star­bucks. « Nginx est le lea­der en ma­tière d’in­fra­struc­ture d’ap­pli­ca­tions pour les dé­ve­lop­peurs et les équipes DevOps » , dixit Gus Ro­bert­son, le CEO de Nginx. Ce­la l’a na­tu­rel­le­ment por­té sur le seg­ment du contrôle et de l’op­ti­mi­sa­tion de la dis­tri­bu­tion d’ap­pli­ca­tions où était dé­jà po­si­tion­né F5 Net­works. Leur ma­riage de­vrait créer un rap­pro­che­ment entre le monde des DevOps et ce­lui des NetOps.

F5 Net­works

F5 Net­works Inc. est une en­tre­prise in­for­ma­tique amé­ri­caine fon­dée en 1996, éta­blie à Seattle et com­mer­cia­li­sant des équi­pe­ments ré­seau. Elle four­nit des ser­vices d’ap­pli­ca­tions de Cloud et de sé­cu­ri­té per­met­tant aux or­ga­ni­sa­tions d’adop­ter l’in­fra­struc­ture de leur choix sans pour au­tant faire de sa­cri­fice en termes de vi­tesse ou de contrôle. F5 Net­works est un ac­teur ma­jeur de la sé­cu­ri­té du nu­mé­rique, très connu dans le mi­lieu. Leur pro­duit phare est le BigIP, un UTM qui re­groupe des fonc­tion­na­li­tés de WAF, de loadBa­lan­cing ain­si que di­vers autres ser­vices. Les BigIP sont très sou­vent uti­li­sés en fron­tal des in­fra­struc­tures d’hé­ber­ge­ment pour les pro­té­ger des at­taques DDOS et ré­par­tir la charge vers les ser­veurs ap­pli­ca­tifs. Le com­mu­ni­qué de l’équipe de Nginx dit que « F5 en­ri­chi­ra les offres ac­tuelles de Nginx avec ses propres so­lu­tions de sé­cu­ri­té et in­té­gre­ra ses so­lu­tions cloud avec la tech­no­lo­gie d’équi­li­brage de charge lo­gi­cielle de Nginx » .

Con­trô­ler la li­vrai­son d’ap­pli­ca­tion de bout en bout

Nginx et F5 co­exis­taient sur le ter­rain des ap­pli­ca­tions pour les en­vi­ron­ne­ments de type

cloud- na­tifs, de contai­ners, de mi­cro- ser­vices et de forts be­soins en op­ti­mi­sa­tion lo­gi­cielle. Les équipes d’ex­ploi­ta­tion peuvent uti­li­ser le load ba­lan­cer de Nginx pour amé­lio­rer la dis­po­ni­bi­li­té et l’évo­lu­ti­vi­té des contai­ners Do­cker. F5, qui était his­to­ri­que­ment po­si­tion­né sur le hard­ware, a lan­cé il y a un an BIG- IP Cloud Edi­tion, une ver­sion mul­ti- cloud de sa tech­no­lo­gie. BIG- IP in­tègre un load ba­lan­cer et des com­po­sants de sé­cu­ri­té. Le sup­port de Nginx été ajou­té à sa console d’ad­mi­nis­tra­tion BIG- IQ. F5 pour­ra dé­sor­mais maî­tri­ser l’en­semble de l’en­vi­ron­ne­ment client et créer de la va­leur ajou­tée grâce à des in­té­gra­tions entre les deux plates- formes. F5 pro­pose des so­lu­tions ma­té­rielles per­met­tant d’ab­sor­ber de très grosses charges de tra­vail. Nginx peut faire of­fice de load ba­lan­cer, mais il est loin d’être aus­si ef­fi­cace sur ce plan que les so­lu­tions ven­dues par F5. La plate- forme d’ap­pli­ca­tions de Nginx per­met aux en­tre­prises en trans­for­ma­tion nu­mé­rique de mo­der­ni­ser leurs ap­pli­ca­tions mo­no­li­thiques et d’en pro­po­ser de nouvelles ba­sées sur des mi­cro- ser­vices. L’ob­jec­tif pour­sui­vi par F5 est d’amé­lio­rer la sa­tis­fac­tion client en com­bi­nant les ser­vices de DevOps et NetOps. Cette ac­qui­si­tion per­met­tra ef­fec­ti­ve­ment à F5 d’agran­dir ses pos­si­bi­li­tés et ses offres pour ses clients. Elle lui per­met­tra la créa­tion de ser­vices d’ap­pli­ca­tion mul­ti- cloud dans tous les en­vi­ron­ne­ments, of­frant aux dé­ve­lop­peurs une plus grande fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion et une flexi­bi­li­té ac­crue. F5 en­ri­chi­ra les offres ac­tuelles de Nginx avec ses propres so­lu­tions de sé­cu­ri­té et com­bi­ne­ra ses in­no­va­tions cloud- na­tive avec la tech­no­lo­gie d’équi­li­brage de la charge lo­gi­cielle de Nginx afin d’ac­cé­lé­rer le dé­lai de mise sur le mar­ché de ser­vices des­ti­nés aux ap­pli­ca­tions conte­neu­ri­sées. F5 met­tra éga­le­ment à pro­fit sa force de vente mon­diale, son in­fra­struc­ture de dis­tri­bu­tion et son éco­sys­tème de par­te­naires pour dé­ve­lop­per les op­por­tu­ni­tés de vente de Nginx aux en­tre­prises. « Nous pen­sons qu’une in­fra­struc­ture d’ap­pli­ca­tions de bout en bout, al­lant du code au client, est né­ces­saire pour of­frir des ap­pli­ca­tions dans un en­vi­ron­ne­ment mul­ti- cloud » a com­men­té Gus Ro­bert­son.

Main­tien de la marque et du pro­jet open source

Nginx est sous li­cence BSD, ce qui ga­ran­tit que la der­nière ver­sion de Nginx res­te­ra à dis­po­si­tion de tous et mo­di­fiable. Rien n’oblige pour au­tant F5 à re­ver­ser les amé­lio­ra­tions fu­tures à la com­mu­nau­té, si ce n’est sa pa­role. Reste donc à voir si F5 joue­ra ou non plei­ne­ment le jeu de l’Open Source et du par­tage. Dans le cas contraire, il est fort pro­bable que Nginx prenne la di­rec­tion du fork.

Tout dé­pen­dra des choix réels ef­fec­tués par F5 Net­works. F5 a pour l’ins­tant confir­mé le main­tien de la com­mu­nau­té open source de Nginx. Le PDG de F5 Net­works au­rait af­fir­mé que « F5 s’en­gage à 100 % dans l’in­no­va­tion conti­nue tout comme à aug­men­ter ses in­ves­tis­se­ments dans le pro­jet open source Nginx. » Igor Sy­soev, co- fon­da­teur de Nginx, a dé­ve­lop­pé la tech­no­lo­gie qu’il a ver­sée dans l’Open Source en 2004. Il di­ri­ge­ra les ac­ti­vi­tés de Nginx sous pa­villon F5 conjoin­te­ment avec Maxim Ko­no­va­lov, co- fon­da­teur de la so­cié­té, et de Gus Ro­bert­son, l’ac­tuel PDG de Nginx. Gus Ro­bert­son re­join­dra en outre l’équipe de di­rec­tion de F5 et re­lè­ve­ra di­rec­te­ment de François Lo­coh- Do­nou, son PDG. La marque Nginx se­ra conser­vée. F5 main­tien­dra les ac­ti­vi­tés de Nginx à San Fran­cis­co et dans les autres sites dans le monde. L’ac­qui­si­tion a été ap­prou­vée par les conseils d’ad­mi­nis­tra­tion de F5 et de Nginx et de­vrait être conclue au cours du deuxième tri­mestre 2019. Elle ajoute la puis­sance de l’in­no­va­tion open source de NGINX « au lea­der­ship de F5 dans le do­maine de l’ADC ( Ap­pli­ca­tion De­li­ve­ry Con­trol­ler) » , a dé­cla­ré Gus Ro­bert­son dans un com­mu­ni­qué. « F5 gagne en pro­fon­deur avec des so­lu­tions conçues pour le DevOps, tan­dis que Nginx gagne en am­pleur avec l’ac­cès à des di­zaines de mil­liers de clients et de par­te­naires. » L’en­tre­prise at­tend de cet ac­cord une ac­cé­lé­ra­tion de l’in­té­gra­tion de ses pro­duits avec les prin­ci­paux pro­jets open source et un ren­for­ce­ment de ses par­te­na­riats tech­no­lo­giques avec les four­nis­seurs open source. ❍

La place de Nginx dans l’évo­lu­tion de la pile ap­pli­ca­tive des ser­veurs web.

F5 af­fiche fiè­re­ment sur sa page d’ac­cueil l’ac­qui­si­tion de Nginx.

Var­nish Cache et ses VMOD ( mo­dules), l’alternativ­e po­ten­tielle à Nginx au cas où F5 ne tien­drait pas pa­role.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.