Apple évo­lue vers les ser­vices, Edge passe à Ch­ro­mium, As­sange en état d’ar­res­ta­tion, Tchap : la mes­sa­ge­rie chif­frée du gou­ver­ne­ment, Qual­comm et Apple soldent leurs « comptes » , Cédric O se­cré­taire d’État au Nu­mé­rique, les fré­quences 5G ré­ser­vées aux se

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

Alors que de moins en moins d’iP­hone se vendent, Apple veut re­bon­dir. Son nou­veau le­vier de crois­sance : les ser­vices. Fin mars, la marque à la Pomme or­ga­ni­sait une key­note pour dé­voi­ler ses nou­velles offres, dont la qua­si- to­ta­li­té avait de toute fa­çon fui­té de­puis plu­sieurs mois. À com­men­cer par l ’ Apple TV+. Pris d’en­vie de conte­nus ori­gi­naux à la Net­flix, dont la stra­té­gie est am­ple­ment re­pro­duite – par Youtube par exemple –, Apple s’est en­tou­ré de « la crème des sto­ry­tel­lers au monde, aus­si bien de­vant que der­rière la ca­mé­ra » . Ef­fec­ti­ve­ment, il y a du beau monde : de Ste­ven Spiel­berg à Oprah Win­frey en pas­sant par JJ Abrams, Steve Ca­rell ou en­core M. Night Shya­ma­lan. Plu­sieurs sé­ries, émis­sions et films ori­gi­naux se­ront dis­po­nibles au lan­ce­ment du ser­vice, dont le prix n’est pas connu, cet au­tomne. Apple en pro­fite pour faire évo­luer l’Apple TV, pro­po­sant un sys­tème d’abonnement à la carte à plu­sieurs chaînes, dont HBO et Show­time, soit payer des chaînes dis­tinctes mais pou­voir les vi­sion­ner de­puis une seule et même ap­pli­ca­tion. Autre an­nonce, Apple News+. Un ser­vice dé­jà plus ou moins exis­tant aux États- Unis, mais qui se veut mieux four­ni, avec quelque trois cents ma­ga­zines, dont Elle, Vogue, Va­ni­ty Fair, Na­tio­nal Geo­gra­phic, Wi­red, ac­ces­sible pour 9,99 dol­lars par mois, avec un par­tage fa­mi­lial jus­qu’à six per­sonnes. Et évi­dem­ment un mo­teur de re­com­man­da­tions ! Une offre très agres­sive donc, lorsque l’on connaît le prix des abon­ne­ments men­suels de cer­tains des titres ci­tés. Apple News+ est d’ores et dé­jà pré­sent dans iOS, la 12.2 mais seule­ment pour les États- Unis et le Ca­na­da. Tou­jours à l’oc­ca­sion de cette confé­rence, Cu­per­ti­no a dé­voi­lé Apple Ar­cade, un ser­vice de jeux par abonnement, qui doit per­mettre aux abon­nés de jouer à des titres ex­clu­sifs à l’App Store, sans pu­bli­ci­té ni mi­cro- achat. En d’autres termes, il suf­fit de payer une sous­crip­tion men­suelle pour avoir ac­cès à l’en­semble du ca­ta­logue de jeu sans frais sup­plé­men­taires. Pour at­ti­rer stu­dios et édi­teurs, Apple sou­ligne que, « grâce à la for­mule simple d’un abonnement unique, Apple Ar­cade va per­mettre à plus d’un mil­liard de clients de l’App Store de pro­fi­ter de tels jeux » . Apple Ar­cade se­ra dis­po­nible cet au­tomne, à un ta­rif qui n’est pas en­core connu. En­fin, parce qu’il fal­lait bien au moins une an­nonce ori­gi­nale, l’en­tre­prise de Tim Cook a pré­sen­té... une carte ban­caire. Dis­po­nible aux États- Unis cet été, l ’ Apple Card consi s te en une carte ban­caire phy­sique, très épu­rée, sans aucun nu­mé­ro de carte, de date d’ex­pi­ra­tion ni code de sé­cu­ri­té puisque l’Apple Card est ados­sée à Apple Pay. Elle n’en est d’ailleurs qu’une ex­ten­sion et cette carte phy­sique n’est conçue que pour les cas où les com­merces n’ac­ceptent pas Apple Pay. La ma­jo­ri­té des usages re­po­se­ront sur la carte dé­ma­té­ria­li­sée. Via l’Apple Wal­let, il s’agit pour la marque à la Pomme d’of­frir la pos­si­bi­li­té d’uti­li­ser Apple Pay sans avoir à y lier une carte ban­caire émise par une autre banque. Pour ce faire, Cu­per­ti­no s’est as­so­cié dans sa dé­marche à Mas­ter­card, ain­si qu’à la banque d’af­faires Gold­man Sachs. « Un nu­mé­ro de carte unique est créé sur iP­hone pour Apple Card et sto­cké en toute sé­cu­ri­té dans le Se­cure Ele­ment de l’ap­pa­reil, une puce de sé­cu­ri­té spé­ciale uti­li­sée par Apple Pay. Chaque achat est sé­cu­ri­sé car il est au­to­ri­sé avec un iden­ti­fiant de vi­sage ou un iden­ti­fiant tac­tile et un code de sé­cu­ri­té dy­na­mique unique » , ex­plique Apple, qui met l’ac­cent sur la sé­cu­ri­té, l’ab­sence de frais et le res­pect de la confi­den­tia­li­té des don­nées per­son­nelles de ses uti­li­sa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.