Test Hua­wei P30 Pro

Le roi de la photo

L'Informaticien - - SOMMAIRE - ❍ AR­NAUD POMMERAYE DE LA

Dis­po­nible en France de­puis le 5 avril der­nier, le P30 Pro est le nou­veau porte- éten­dard du fa­bri­cant chi­nois Hua­wei. Six mois après la sor­tie du Mate 20 Pro, le P30 Pro at­tire tous les re­gards à cause de ses in­no­va­tions, prin­ci­pa­le­ment dans le do­maine de la photograph­ie : un grand cap­teur, une plage fo­cale éten­due grâce à ses trois op­tiques si­gnées Lei­ca, et un piqué d’image bien pré­sent. Voyons ce qu’il en est vrai­ment du der­nier smart­phone pro­duit par le fa­bri­cant asia­tique, n° 2 mon­dial du mar­ché.

Le P30 Pro n’était pas en­core sor­ti que toute la presse en par­lait dé­jà. Et pour cause, le der­nier né de la sé­rie P – op­ti­mi­sée pour la photo – est dé­jà pro­pul­sé sur le de­vant de la scène avec comme atout prin­ci­pal un mo­dule photo ré­vo­lu­tion­naire, tant par ses com­po­santes tech­no­lo­giques que par ses pos­si­bi­li­tés en ma­tière de prise de vues. Les ré­sul­tats nous ont très agréa­ble­ment sur­pris. Mais com­men­çons par une pré­sen­ta­tion gé­né­rale du smart­phone qui sé­duit aus­si par son es­thé­tisme et son écran OLED…

Pre­mière bonne im­pres­sion

Avec sa forme al­lon­gée et ses bords in­cur­vés, rap­pe­lant l’er­go­no­mie des Sam­sung, le P30 Pro fait tout de suite très bonne im­pres­sion tant au ni­veau de sa prise en main que de son in­dé­niable qua­li­té de fa­bri­ca­tion, à l’image de son su­perbe écran FHD+ OLED de 6,47’’. Of­frant une ré­so­lu­tion de 2340x1080 ( 398 dpi), il couvre plus de 90 % de la sur­face du ter­mi­nal. La lu­mi­no­si­té est éle­vée ( maxi­male : 670 cd/ m ² ) , les cou­leurs sont neutres et les contrastes in­fi­nis. Tout est donc réuni pour mettre par­fai­te­ment en lu­mière le dé­tail des clichés pris avec le smart­phone. La ré­ac­ti­vi­té au tou­cher est ex­cel­lente et le lec­teur d’em­preintes ré­ac­tif. L’en­coche sur la face avant est ré­duite au cap­teur photo dé­dié aux sel­fies. Quant à la face ar­rière, on y re­trouve le mo­dule photo com­po­sé des trois « fa­meuses » op­tiques Lei­ca dis­po­sées les unes en des­sous des autres, le flash et le cap­teur ToF ( time of flight), pour op­ti­mi­ser l’ex­po­si­tion. La dis­po­si­tion glo­bale est har­mo­nieuse même si l’on re­grette l’ex­crois­sance de la zone op­tique qui, mal­gré la vo­lon­té d’être la plus fine pos­sible, n’offre pas une sta­bi­li­té par­faite lorsque l’ap­pa­reil est po­sé à plat. Fonc­tion­nant sous An­droid Pie 9.1, le P30 Pro est pro­pul­sé par une puce oc­to- coeur Ki­rin 980 ( 8 Go de RAM, 128 ou 256 Go ROM de sto­ckage, ex­ten­sible via une carte d’ex­ten­sion mé­moire Hua­wei NM de 128 GO). Celle- ci offre des performanc­es éle­vées en termes de ra­pi­di­té, quels

que soient les ap­pli­ca­tions ou jeux uti­li­sés. La bat­te­rie de 4 200 mAh per­met de te­nir plus de 18 heures en usage in­ten­sif avant de né­ces­si­ter une re­charge, de quoi avoir l’es­prit libre plus d’une jour­née. Le P30 Pro est 4G et non 5G. Il fau­dra at­tendre 2020 – et le P40 Pro – pour pro­fi­ter du très haut dé­bit mo­bile, les puces 5G de Hua­wei étant sem­blet- il très convoi­tées par Apple pour ses fu­turs iP­hone. En­fin, il offre le Blue­tooth 5.0, le NFC et il est ré­sis­tant à l’eau, à la pous­sière et aux écla­bous­sures ( norme IP 68).

Photo : chan­ge­ment de règles…

C’est in­con­tes­ta­ble­ment dans la sec­tion photo que l’on trouve la « vraie na­ture » du P30 Pro, ses atouts en la ma­tière de­ve­nant se­lon nous le pre­mier cri­tère d’achat. Car Hua­wei, fort de son par­te­na­riat avec l’em­blé­ma­tique fa­bri­cant al­le­mand Lei­ca – bien connu pour ses Lei­ca M –, a réus­si à do­ter son nou­veau smart­phone de ca­rac­té­ris­tiques tout simplement hors du com­mun. Hua­wei a lit­té­ra­le­ment chan­gé les règles de la photograph­ie sur smart­phone avec plu­sieurs in­no­va­tions de

taille qui ba­layent d’un trait ses principaux concur­rents. Voyons plu­tôt… Le mo­dule photo se com­pose de trois op­tiques : un ul­tra grand angle de 16 mm qui ouvre à f/ 2.2 ( ré­so­lu­tion 20 Mpx), un grand angle de 27 mm ( f/ 1.6) fai­sant of­fice d’op­tique stan­dard ( 40 Mpx) et un té­lé­ob­jec­tif « zoom 5x » de 135 mm ou­vrant à f/ 3.4 ( 8 Mpx) ; la sta­bi­li­sa­tion op­tique et lo­gi­cielle est pré­sente pour ces deux der­niers. Côté usage, le pas­sage d’une op­tique à l’autre est trans­pa­rent pour l’uti­li­sa­teur : soit par pin­ce­ment/ élar­gis­se­ment de l’écran, soit en choi­sis­sant un ni­veau de zoom sur la ré­glette af­fi­chée en su­per­po­si­tion de la zone de prise de vues. Quant au cap­teur avant, il per­met de réa­li­ser des sel­fies de qua­li­té avec une ré­so­lu­tion de 32 Mpx ( f/ 2.0). Hua­wei in­nove clai­re­ment avec un cap­teur 2 fois plus grand que ce­lui de ses concur­rents pour of­frir aux clichés un très haut ni­veau de dé­tails. Quant à sa struc­ture RYYB ( et non plus RGB), le filtre jaune ( Yel­low) laisse pas­ser plus de lu­mière que le vert ( Green). Réunies, ces deux com­po­santes per­mettent d’ob­te­nir des images pi­quées et contras­tées à sou­hait dans la plu­part des condi­tions de prise de vues : so­leil, contre- jour, scènes de nuit. Sur ce der­nier point, le P30 Pro per­met d’at­teindre un ni­veau in­éga­lé à ce jour en termes de sen­si­bi­li­té puis­qu’il offre une plage ISO la plus éten­due dis­po­nible sur un smart­phone, de 64 à 65 000 ISO à l’image d’un re­flex. Les modes de prise de vues sont mul­tiples de quoi lais­ser libre cours à sa créa­ti­vi­té : ou­ver ture ( pour jouer l’ef­fet Bo­keh), cli­ché noc­turne, por­trait ( avec op­tion d’em­bel­lis­se­ment du vi­sage), photo ( le mode stan­dard), vi­déo, Pro ( pour choisir soi- même les

pa­ra­mètres ( ISO, vi­tesse, zone de me­sure de la lu­mière, type de mise au point, ba­lance des blancs… comme sur un Re­flex) ain­si que de di­vers autres modes : mo­no­chrome ( fa­çon Lei­ca avec dif­fé­rentes op­tions de contraste), filtres, pa­no­ra­mique, HDR, time- lapse, light pain­ting, aqua­tique… Un pa­nel très complet donc qui ra­vi­ra les pho­to­graphes aver­tis et ex­perts. Nos tests ( voir les images ci- jointes) montrent que la qua­li­té des op­tiques est bel et bien au ren­dez- vous. La co­lo­ri­mé­trie est neutre et le ren­du ho­mo­gène sur toute l’image, y com­pris en mode grand- angle où la dé­for­ma­tion de l’image est bien maî­tri­sée. Au ni­veau zoom 5x, l’image est pi­quée, la sta­bi­li­sa­tion op­tique et lo­gi­cielle fai­sant par­fai­te­ment leur « job » . À des ni­veaux de zoom su­pé­rieur à 10, il fau­dra po­ser le té­lé­phone sur un sup­port pour évi­ter un flou de bou­gé. Le mode ma­cro est quant à lui tout simplement gé­nial, nous per­met­tant de nous rap­pro­cher jus­qu’à 2,5 cm du su­jet. In­édit sur un smart­phone. Seul point noir, in­hé­rent à tous les smart­phones, la photo au flash. Di­sons plu­tôt avec une lampe d’as­sis­tance. Celle- ci écrase les ombres. Le ré­sul­tat est plus pro­bant en lais­sant l’ap­pa­reil choisir soi- même sa sen­si­bi­li­té pour ob­te­nir un cli­ché bien plus nuan­cé sur l’en­semble de l’image. Côté vi­déo, le P30 Pro filme en UHD ( 3840x2160) à la ca­dence de 30 images se­condes ( MP4 ou 3GP). Les ré­sul­tats sont éga­le­ment à la hau­teur d’au­tant que l’image est sta­bi­li­sée. De là à rem­pla­cer une GoP­ro, nous n’en sommes pas en­core là. Côté son, le P30 Pro dis­pose d’un haut- par­leur si­tué sur la tranche in­fé­rieure droite de l’ap­pa­reil. Le ren­du est de bonne fac­ture, le son étant clair, riche et suf­fi­sam­ment puis­sant pour les oc­ca­sions cou­rantes.

En rem­pla­ce­ment d’un Re­flex ?

Face à ces ré­sul­tats hors du com­mun pour un smart­phone, nous sommes en droit de nous po­ser la ques­tion : le P30 Pro peut- il rem­pla­cer l’ap­pa­reil photo tra­di­tion­nel, lourd et en­com­brant même avec un zoom trans- stan­dard ? Oui, si le but est de vi­sion­ner les clichés sur un écran 4K ou faire des pe­tits et moyens ti­rages pa­pier. Plu­sieurs de nos confrères n’ont pas hé­si­té à le nom­mer « meilleur pho­to­phone au monde » . L’idée est ef­fec­ti­ve­ment sé­dui­sante car Hua­wei a vrai­ment réa­li­sé un tra­vail de gé­nie en la ma­tière. Le plai­sir de prendre des pho­tos de qua­li­té est in­dé­niable. Le P30 Pro semble donc pré­des­ti­né à tous ceux qui re­cherchent un ex­cellent pho­to­phone po­ly valent . Com­mer­cia­li­sé aux alen­tours des 1 000 eu­ros ( ver­sion 128 Go), le nou­veau smart­phone de Hua­wei est un sérieux concur­rent au Sam­sung Ga­laxy S10 et à l’iP­hone XS.

Photo prise vers 23h avec le mode « Cli­ché noc­turne » . L’image fi­nale est conçue par em­pi­le­ment de dif­fé­rentes prises de vues pour faire ap­pa­raître le maxi­mum de dé­tails dans les ombres. Mais l’image peut pa­raître un peu « tra­fi­quée » com­pa­rée à un cli­ché pris avec le mode Photo stan­dard ( IMG8). Le 30 Pro fait mer­veille en faible lu­mi­no­si­té d’au­tant qu’il offre une plage de sen­si­bi­li­té éten­due, de 64 à 409 600 ISO !

Le mode ma­cro jus­qu’à 2,5 cm du su­jet – même s’il est peu uti­li­sé en pra­tique – per­met de ré­vé­ler tous les dé­tails d’un ob­jet, d’un ani­mal, d’une fleur…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.