Cédric O, se­cré­taire d’État au Nu­mé­rique

L'Informaticien - - L ESSENTIAL -

Sans grande sur­prise, Mou­nir Mah­jou­bi a donc dé­mis­sion­né de son poste de se­cré­taire d’État au Nu­mé­rique. Son am­bi­tion de bri­guer la Mai­rie de Pa­ris n’était plus un se­cret de­puis long­temps et cette dé­ci­sion était at­ten­due, quoique pré­coce. À sa place à Ber­cy, l’Ély­sée et Ma­ti­gnon ont dé­si­gné Cédric O. Com­pa­gnon de route de la Ré­pu­blique en Marche de­puis ses dé­buts, cet an­cien de HEC est d’ailleurs connu pour être un des « conseiller­s de l’ombre » du Pré­sident. Sou­tien de Do­mi­nique StraussKah­n en 2006, pas­sé par le ca­bi­net de Pierre Mos­co­vi­ci à Ber­cy, il est de­puis juin 2017 conseiller conjoint au pré­sident de la Ré­pu­blique et au Pre­mier mi­nistre en charge des par­ti­ci­pa­tions pu­bliques et de l’économie nu­mé­rique. Il contri­bue­ra no­tam­ment au som­met Tech for Good à l’oc­ca­sion du­quel Em­ma­nuel Macron au­ra ren­con­tré la plu­part des di­ri­geants des grandes en­tre­prises de la tech – amé­ri­caine sur­tout. Cer­taines in­for­ma­tions in­diquent qu’il avait été char­gé par Édouard Phi­lippe, après la dé­mis­sion de Mou­nir Mah­jou­bi, de sé­lec­tion­ner la fu­ture se­cré­taire d’État par­mi quatre can­di­dates : Au­ré­lie Jean, Pau­la For­te­za, Oli­via Gré­goire et Amé­lie de Mont­cha­lin. Mais Cédric O au­ra vi­si­ble­ment pré­fé­ré sa propre can­di­da­ture. Il va dé­sor­mais devoir s’at­te­ler aux quelques dos­siers brû­lants du mo­ment, en tête des­quels la taxa­tion des Gafam, la di­rec­tive de l’Union Eu­ro­péenne sur l’an­ti­ter­ro­risme – dans sa di­men­sion nu­mé­rique – ou en­core la fu­ture loi sur la lutte contre la haine en ligne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.