Contrôle des don­nées pri­vées

L'Informaticien - - APPS -

Les ré­gle­men­ta­tions concer­nant l’ac­cès aux don­nées pri­vées sont de plus en plus nom­breuses. Pour­tant la frag­men­ta­tion des don­nées dans les en­tre­prises em­pêche d’avoir une vue glo­bale sur celles- ci. Da­ta­grail pro­pose un work­flow pour gé­rer ce risque et cette pro­blé­ma­tique. Pour Daniel Bar­ber, CEO et co- fon­da­teur de Da­ta­grail, l’ère du res­pect de la vie pri­vée est en­fin ar­ri­vée après la mon­tée des in­quié­tudes et des in­ter­ro­ga­tions des consom­ma­teurs de­puis l’apparition du Web. Pour mon­trer l’éten­due du phé­no­mène, il est bon de sa­voir que la plu­part des For­tune 500 dans le monde uti­lisent plus d’une cen­taine d’ap­pli­ca­tions mar­ke­ting qui suivent et en­re­gistrent la moindre de vos ac­tions sur le Web. Ain­si vos pré­fé­rences mails, votre par­cours sur un site web, la ma­nière dont vous uti­li­sez un pro­duit comme votre té­lé­phone mo­bile, sont des in­for­ma­tions qui sont col­lec­tées et ana­ly­sées par les en­tre­prises… évi­dem­ment pour vous four­nir de meilleurs ser­vices ou des offres cor­res­pon­dant à vos be­soins. De­puis quelques mois ou an­nées, le doute s’est ce­pen­dant ins­til­lé dans l’es­prit des consom­ma­teurs. Ils at­tendent un meilleur contrôle et une transparen­ce plus grande sur leurs don­nées et les usages qui en sont faits. Pour ce­la ils veulent avoir ac­cès aux don­nées col­lec­tées et avoir la pos­si­bi­li­té de de­man­der leur suppressio­n. Da­ta­grail veut créer ce lien entre les de­mandes des consom­ma­teurs et les en­tre­prises avec une plate- forme de ges­tion des don­nées per­son­nelles au tra­vers de l’en­semble des sys­tèmes uti­li­sés par l’en­tre­prise.

UN WORK­FLOW SUR UNE PLATE- FORME CLOUD

En pra­tique, la plate- forme de l’éditeur re­çoit une de­mande d’un par t icu­lier ou d’un consom­ma­teur sur les don­nées pri­vées qu’une en­tre­prise a sur lui. La plate- forme vé­ri­fie l’iden­ti­té et la va­li­di­té du mail du de­man­deur. Par le ges­tion­naire des re­quêtes de Da­ta­grail, la de­mande est en­voyée au ser­vice ju­ri­dique de l’en­tre­prise. À la suite de l’ac­cord du ser­vice ju­ri­dique, la re­quête est transmise ou opère au­to­ma­ti­que­ment la suppressio­n, la por­ta­bi­li­té ou toute autre re­quête dans l ’ en­semble des sys­tèmes de l’en­tre­prise. Lorsque l’opé­ra­tion est ef­fec­tuée, la plate- forme Da­ta­grail en­voie une no­ti­fi­ca­tion au de­man­deur pour lui in­di­quer que sa de­mande a bien été ef­fec­tuée. La plate- forme conserve en­suite les logs pour le contrôle in­terne de l’en­tre­prise ou des ac­tions d’au­dit. La so­lu­tion s’adapte aux nom­breuses ré­gle­men­ta­tions en vi­gueur dans le monde que ce soit le RGPD en Eu­rope, la CCPA en Ca­li­for­nie ou la ré­gle­men­ta­tion au Bré­sil, au Royaume- Uni, en Al­le­magne ou en­core à Singapour. La plate- forme réa­lise d’ailleurs un très gros tra­vail au­tour des in­té­gra­tions de sys­tèmes et dé­ve­loppent une nou­velle in­té­gra­tion tous les deux jours pour cou­vrir l’en­semble des sys­tèmes ren­con­trés dans les en­tre­prises clientes et as­su­rer que la re­quête est bien dif­fu­sée sur l’en­semble des sys­tèmes dans l’en­tre­prise. Qui a dit que la vie pri­vée était morte ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.