DevOps + NetOps

L'Informaticien - - APPS -

L’al­ter­na­tive à Apache vient de tom­ber dans l’es­car­celle de F5. Lors de l’IT Press Tour nous avons pu ren­con­trer l’équipe de Nginx et faire le point quelques jours seule­ment après le ra­chat. Fon­dée en 2011, avec un pre­mier pro­duit mis sur le mar­ché en 2013, Nginx compte au­jourd’hui plus de 250 sa­la­riés dans le monde et a le­vé avant son ra­chat 103 M$. Au­jourd’hui as­su­ré d’être re­pris par F5, Nginx peut confir­mer sa stra­té­gie d’accompagne­ment de ses clients, sou­vent des géants du Net, vers un chan­ge­ment où l’in­fra­struc­ture se rap­proche des ap­pli­ca­tions avec une com­plexi­té crois­sante et où l’Open Source se dif­fuse dans tous les re­coins de l’en­tre­prise. Nginx va donc se concen­trer sur la four­ni­ture d’une pla­te­forme pour sou­te­nir son contrô­leur et four­nir des ap­pli­ca­tions, une ges­tion des in­té­gra­tions et des ser­vices Mesh afin de ser­vir les dif­fé­rents en­vi­ron­ne­ments des en­tre­prises à par­tir des com­po­sants de la plate- forme ( load ba­lan­cer, WAF, cache, ga­te­way API, ser­veur web et d’ap­pli­ca­tion). Le ma­riage avec F5 va com­bi­ner le monde DevOps de Nginx et le monde NetOps de F5 en ti­rant par­ti de la com­plé­men­ta­ri­té des deux offres.

Rob Whi­te­ley, le di­rec­teur mar­ke­ting de Nginx nous a in­di­qué que les re­cou­vre­ments entre les deux por­te­feuilles étaient très res­treints. F5 four­ni­ra donc la pile contrô­leur pour les ap­pli­ca­tions et la sé­cu­ri­té alors que Nginx four­ni­ra les sou­bas­se­ments web avec l’équi­libre de charge, le ser­veur web, la ges­tion des API… Seul point dé­li­cat, les deux ont un contrô­leur pour la dé­li­vrance d’ap­pli­ca­tion. Le­quel se­ra conser­vé ? A prio­ri ce se­ra ce­lui de F5, le­quel pour­rait être en­ri­chi de cer­taines fonc­tions de ce­lui de Nginx.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.