Des puces Epyc gen 2 pour le su­per­cal­cu­la­teur Jo­liot- Cu­rie

L'Informaticien - - CLOUD & INFRA -

Dans le cadre de l’ex­ten­sion de Jo­liot- Cu­rie, le tout der­nier su­per­cal­cu­la­teur du Gen­ci ( Grand équi­pe­ment na­tio­nal de cal­cul in­ten­sif), une tranche de 4 500 pro­ces­seurs AMD Rome 64 coeurs va être ins­tal­lée à la ren­trée pour sou­te­nir la re­cherche ou­verte aca­dé­mique et in­dus­trielle fran­çaise. Sté­phane Re­que­na, di­rec­teur In­no­va­tion & Tech­no­lo­gy du Gen­ci ex­plique ce choix : « Rome est un pro­ces­seur très in­té­res­sant pour le do­maine du HPC – le cal­cul in­ten­sif –, mais aus­si pour le trai­te­ment de gros vo­lumes de don­nées de par le nombre de lignes PCIE Gen4 qui per­met le rac­cord de beau­coup d’uni­tés d’en­trées- sor­ties. »

Le scien­ti­fique sou­ligne que ce choix ré­sulte du meilleur com­pro­mis entre per­for­mance sou­te­nue sur des ap­pli­ca­tions scien­ti­fiques per­ti­nentes, bande pas­sante mé­moire, coût to­tal de pos­ses­sion – in­cluant aus­si la consom­ma­tion éner­gé­tique –, den­si­té/ in­té­gra­tion et dis­po­ni­bi­li­té à fin 2019. « Nous ne sommes pas les seuls à avoir choi­si ce pro­ces­seur pour des be­soins HPC/ HPDA en Eu­rope ré­cem­ment, on peut ci­ter par exemple le centre al­le­mand HLRS, à Stutt­gart, avec une ma­chine HPE de 10 000 pro­ces­seurs AMD Rome ou la se­conde phase du su­per­cal­cu­la­teur Atos en Fin­lande pour le compte de CSC. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.