• Chas­sis Break re­voit ses pro­ces­sus RH

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

Chas­sis Break est une en­tre­prise à la fois jeune mais dont l’his­toire a 95 ans ! Ce spé­cia­liste des élé­ments de frei­nage pour les voi­tures de toutes sortes a lan­cé un plan glo­bal de trans­for­ma­tion de toutes les fonc­tions de l’en­tre­prise suite au ra­chat par KPS, un fonds amé­ri­cain. Le pro­jet dont nous al­lons par­ler s’ins­crit dans cette dé­marche pour la fonc­tion RH. Sa­mir Cha­bane est en charge des res­sources hu­maines pour le groupe Chas­sis Break qui pro­pose pour le mar­ché au­to­mo­bile des sys­tèmes de frei­nage. L’en­tre­prise four­nit qua­si­ment l’en­semble des construc­teurs à l’ex­cep­tion des construc­teurs co­réens. Elle a réa­li­sé l’an­née der­nière 937 M€ de chiffre d’af­faires. La so­cié­té a deux im­plan­ta­tions en France, à Pa­ris et une usine de pro­duc­tion à An­gers. Avec cette longue his­toire, Sa­mir Cha­bane concède que l’on avait un peu ou­blié le sens des pro­cess en place dans le dé­par­te­ment RH. D’ailleurs, ceux- ci ne cor­res­pon­daient plus vrai­ment à la réa­li­té de l’en­tre­prise. Très peu d’élé­ments étaient nu­mé­ri­sés ou ac­ces­sibles au­tre­ment que sur pa­pier. L’idée était donc de se ré­ap­pro­prier les pro­ces­sus et de les ra­fraî­chir. La trans­for­ma­tion des RH pas­sait par la trans­for­ma­tion nu­mé­rique avec la mise en place d’un vé­ri­table SIRH. Sa­mir Cha­bane s’est oc­cu­pé du pi­lo­tage du pro­jet, en tant que DRH groupe, dans l’en­tre­prise. Il a été ac­com­pa­gné par Cé­cile Scholl qui a eu en charge la par­tie opé­ra­tion­nelle.

La phase de ca­drage du pro­jet a consis­té à s’in­ter­ro­ger sur les moyens et fi­na­li­tés du­dit pro­jet. Après avoir ob­te­nu les ré­ponses à ces ques­tions, le duo s’est mis en quête d’un ou­til adé­quat. « Le choix n’a pas été simple car en termes de fonc­tion­na­li­tés les pro­duits que nous avions en short list étaient as­sez équi­va­lents. » Fi­na­le­ment le contact, la cul­ture client avec un ser­vice très pré­sent et un bon com­pro­mis qua­li­té/ coût, ont fait pen­cher la ba­lance pour la so­lu­tion en Saas de Cor­ners­tone. Le pro­duit cor­res­pon­dait aus­si à la cul­ture et à la taille de Chas­sis Break avec ses par­ti­cu­la­ri­tés, des ser­vices RH dis­sé­mi­nés dans vingt pays.

Un pro­jet d’en­ver­gure

Les deux pi­lotes du pro­jet n’ont pas choi­si la fa­ci­li­té en pre­nant l’en­semble de la plate- forme avec tous ses mo­dules, qui cou­vraient toute la fonc­tion RH. De plus, plu­sieurs mo­dules de l’édi­teur étaient en pleine évo­lu­tion, ce qui ne ren­dait pas fa­cile la vi­si­bi­li­té sur cer­tains do­maines. Un ac­com­pa­gne­ment a per­mis à l’en­tre­prise de struc­tu­rer le ré­fé­ren­tiel mé­tier avec une ré­con­ci­lia­tion entre les per­sonnes et les postes. D’ailleurs cer­taines fonc­tions ont chan­gé de nom au pas­sage. L’am­bi­tion était de rendre le sa­la­rié ac­teur. La so­lu­tion a donc été confi­gu­rée pour d’abord être ac­ces­sible aux sa­la­riés, puis au ma­na­ger et en­fin au ser­vice RH. Tous les ser­vices RH de l’en­tre­prise parlent dé­sor­mais le même lan­gage et ont ac­cès aux mêmes in­for­ma­tions pour la re­cherche d’un col­la­bo­ra­teur dans l’an­nuaire ou pour choi­sir les can­di­dats po­ten­tiels pour un poste. Le sa­la­rié trouve sur la pla­te­forme l’en­semble des in­for­ma­tions sur les for­ma­tions, les postes ou­verts en in­terne. Il peut mettre à jour son CV, y pla­cer sa pho­to, il peut s’au­to- éva­luer avant les en­tre­tiens an­nuels et y faire part de ses dé­si­rs.

Au fi­nal, le pro­jet est un suc­cès avec 99,4 % des en­tre­tiens an­nuels qui se dé­roulent en ligne. Sa­mir Cha­bane a l’es­poir que ce soit 100 % l’an­née pro­chaine. L’ou­til a per­mis de mettre en place des plans de suc­ces­sions sur 91 % des postes clés de l’en­tre­prise. La plate- forme en­re­gistre main­te­nant plus de 2 000 connexions par mois. Un es­sai par­fai­te­ment… trans­for­mé ! ✖

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.