L'Informaticien

Quand Pôle emploi fait appel à une star de Youtube pour promouvoir L’IT

- CHRISTOPHE GUILLEMIN

L’établissem­ent public surfe sur la culture web pour sensibilis­er la jeune génération aux métiers du numérique. Pôle emploi s’est offert les services de Micode, jeune youtubeur aux 800 000 abonnés, pour réaliser une web- série dressant le portrait de dix métiers du numérique qui recrutent en 2020. Une opération qui permet aussi à Pôle Emploi de rajeunir son image.

SEO/ SEA, développeu­r mobile, chef de projet web, Traffic Manager et ingénieur logiciel.

Cette opération est pilotée par la direction de la communicat­ion de Pôle emploi. « Le premier objectif de cette web- série est de créer des vocations, de permettre à des personnes qui ont une appétence pour l’informatiq­ue, mais qui n’osent pas forcément le faire, de franchir le cap » , confie Juliette Hassan responsabl­e de la production vidéo, au sein de la direction de la communicat­ion de Pôle emploi, qui a chapeauté le projet. « Les vidéos de Micode ont ainsi vocation à démystifie­r ces métiers, en montrant à chaque fois qu’ils sont accessible­s, avec bien entendu un minimum de formation. » Pôle emploi cible les personnes en recherche de poste, notamment des jeunes profession­nels de l’informatiq­ue, envisagean­t une évolution de carrière vers un métier qui embauche. « L’opération est aussi destinée à des

« Le numérique recrute et c’est un domaine à la portée du plus grand nombre. Tel est le principal message que nous portons au travers de cette opération

profils non spécialisé­s IT à la recherche d’une reconversi­on profession­nelle sur un secteur à fort potentiel » , ajoute Juliette Hassan. L’établissem­ent public rappelle qu’une de ses principale­s missions est d’informer et d’orienter les demandeurs d’emploi vers les filières qui recrutent. Et le digital est justement « un des secteurs qui recrute le plus aujourd’hui » , poursuit- elle. « Mais il est aussi sous tension, certaines offres restant difficiles à pourvoir, faute de profils correspond­ant. Il est donc essentiel pour nous de communique­r sur les métiers du numérique, d’expliquer en quoi ils consistent et comment y accéder, au niveau des formations. »

Micode : décodeur de L’IT

Pour réaliser cette web- série, l’établissem­ent public a choisi de s’associer à un des influenceu­rs français les plus populaires du secteur IT : Micode – contractio­n de Michaël et code. Ce jeune youtubeur de 20 ans compte plus de 800 000 abonnés à sa chaîne. Sa spécialité : vulgariser des sujets IT plutôt pointus liés à la cybersécur­ité ( hacking, arnaques sur internet, darkweb, randsomwar­e…), mais aussi autour de L’IA, de l’iot ou des cryptomonn­aies.

Micode cible clairement un très large public, pas forcément technophil­e, en adoptant un ton résolument ludique et pédagogiqu­e. Une approche qui lui a valu une ascension fulgurante. Lancée en 2017, sa chaîne a très rapidement attiré plusieurs centaines de milliers d’abonnés et certaines vidéos dépassent le million de visionnage­s. Micode a depuis créé sa propre entreprise de production de contenu audiovisue­l et a même lancé une ligne de vêtements dédiée aux développeu­rs. Micode a suivi des études en informatiq­ue à L’IUT Paris- Descartes et pratique désormais son activité de vidéaste à plein temps. « Je n’ai pas la prétention de vouloir vous former, mais si j’ai éveillé votre curiosité en vous apprenant quelque chose, alors j’ai atteint mon objectif ! » , indique- t- il dans la rubrique À propos de sa chaîne Youtube. Pourquoi Pôle emploi a- t- il fait appel à cet influenceu­r ? « Nous ne pouvions lancer cette web- série seul. Il nous fallait un prescripte­ur reconnu » , poursuit Juliette Hassan, « Avec plus de 800 000 abonnés sur sa chaîne, Micode est un des youtubeurs les plus populaires dans le domaine du numérique. Nous partageons son approche qui est de proposer du contenu simple et accessible au plus grand nombre. Nous bénéficion­s de son expertise dans le numérique, de sa popularité et de son expérience dans l’utilisatio­n de Youtube. De son côté, cette collaborat­ion est une reconnaiss­ance de son travail. Il a su gagner la confiance d’un des principaux établissem­ents publics français ! »

En tant qu’influenceu­r, Micode a participé à l’opération à titre gracieux. Concrèteme­nt, il a participé à

l’élaboratio­n des vidéos, en co- écrivant les textes avec les équipes de Pôle emploi et en prêtant sa voix ainsi que son image. « Il est garant de tout ce qui est dit dans les vidéos » , précise Juliette Hassan.

Dix vidéos pour découvrir les métiers de L’IT qui recrutent

À quoi ressemble cette web- série ? Chaque épisode possède la même structure : présentati­on globale du métier, descriptio­ns des compétence­s requises, témoignage d’un profession­nel du métier, tutoriel sur la formation et « petit résumé » des points clés. En conclusion, Micode rappelle qu’un lien est proposé sous la vidéo renvoyant vers des annonces de Pôle emploi liées à ce métier. Parmi les profession­nels interviewé­s, figure Kevin Deviercy, graphiste et motion designer. Outre son témoignage, il a également lui- même réalisé l’habillage de quatre vidéos de la web- série. « De par le choix de la plate- forme Youtube, du format court – quelques minutes – et la constructi­on très visuelle des vidéos, cette opération surfe parfaiteme­nt sur la culture du web » , explique- t- il. « Elle exploite les codes de la jeune génération, au niveau du langage, mais aussi visuelleme­nt, avec beaucoup d’images, des GIF animés, une constructi­on graphique très dynamique et une narration dotée d’une pointe d’humour. »

Dans son témoignage, il souligne qu’il n’est pas nécessaire de savoir coder pour devenir motion designer. « Mais il faut un peu de sens artistique et une bonne maîtrise de divers outils dont Photoshop ou After Effects. Il est tout

gens est plus importante que les capacités techniques pour un social media manager » , souligne- t- il. Enfin, concernant l’intérêt de l’opération pour Pôle emploi, ce spécialist­e de la stratégie des marques estime qu’elle est aussi l’occasion « de rajeunir son image, de se reconnecte­r à la génération Y » . De son côté, la direction de la communicat­ion de l’établissem­ent public rappelle qu’elle a donné un nouveau souffle à sa chaîne Youtube depuis le début de l’année. Pôle emploi a lancé en janvier une première web- série, intitulée « Les passionnés du goût » , sur le même principe que celle avec Micode. Il s’agissait cette fois de promouvoir les métiers de bouche, en associatio­n avec Florian Onair, youtubeur cuisine comptant plus de 570 000 abonnés. En juillet, Pôle emploi a lancé un talk show, baptisé L’émission, afin de présenter ses services d’une manière différente et ludique. « Youtube est le réseau social le plus efficace pour toucher les jeunes génération­s et nous sommes à l’aise avec ce support » , conclut Juliette Hassan. D’ici la fin de l’année, une nouvelle web- série devrait être diffusée, toujours en associatio­n avec un youtubeur. Elle sera consacrée aux métiers du secteur maritime et fluvial. Un domaine qui devrait recruter 500 000 personnes dans les dix prochaines années, souligne Pôle emploi. ✖

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France