Du fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif pour le festival

L'Observateur de Beauvais - - PAROLES D’ASSOCIATIO­NS -

L'As­so­cia­tion pour le rayon­ne­ment du vio­lon­celle qui or­ga­nise et gère le festival de vio­lon­celle de Beau­vais voit sa sub­ven­tion pas­sée de 95000 à 60000 eu­ros. « 35000 eu­ros en moins, c'est une somme » , com­mente Jean- Cy­rille Ro­lin, le pré­sident de l’as­so­cia­tion, qui pré­fère ne pas dis­cu­ter du bien­fon­dé de la me­sure. « C'est un choix po­li­tique. Point » . Un choix qui a des consé­quences très concrètes « Ça im­pacte for­te­ment l'ave­nir du festival, alerte le pré­sident de l’as­so- cia­tion. Il y a l'édi­tion 2015 et les autres puisque la baisse va conti­nuer et va s'ac­cen­tuer sur les édi­tions à ve­nir. On va perdre un peu à chaque fois. Peut- être un jour le festival dis­pa­raî­tra parce qu'on au­ra plus les moyens de la réa­li­ser. Ça, c'est une réa­li­té. Ça se­ra peut- être la réa­li­té de 2016… » , craint Jean- Cy­rille Ro­lin. Le festival 2015, lui, n’est pas en dan­ger. Il au­ra lieu du 25 au 31 mai. Mais la baisse de sub­ven­tion de la mai­rie se tra­dui­ra par « au moins un concert de moins » . Pour pal­lier cette coupe bud­gé­taire, « on de­mande a ux ar­tistes de faire des ef­forts » , com­plète Jean- Cy­rille Ro­lin. L’as­so­cia­tion va aus­si se mettre en quête d’autres par­te­naires financiers. Elle lan­ce­ra no­tam­ment une cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tive du 3 fé­vrier au 17 avril sur in­ter­net ( www. culture- time. com). L’ob­jec­tif : ré­col­ter 6000 eu­ros. La somme man­quante pour fi­nan­cer le concert de mu­sique sym­pho­nique qui clôt chaque an­née l’évé­ne­ment cultu­rel. L’ap­pel est lan­cé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.