De­puis qu’il a un autre en­fant, il ou­blie la pen­sion

L'Observateur de Beauvais - - FAITS DIVERS TRIBUNAL -

LE MES­NIL-SUR-BULLES

An­gé­lique es­time que son ex-com­pa­gnon lui doit 1 100 € pour le non paie­ment de la pen­sion ali­men­taire pour leur fils au­jourd’hui âgé de 8 ans. Le pré­ve­nu conteste la somme car il es­time en avoir ré­glé une par­tie en li­quide, mais pré­cise : « Je ne sais pas com­bien je dois ». Elle re­con­naît les ver­se­ments mais sti­pule que ce­la cor­res­pond à une dette an­té­rieure. Afin d’ex­pli­quer que cette af­faire ait traî­né, cette ma­man dit :« Je n’avais pas le nu­mé­ro de té­lé­phone d’Em­ma­nuel et ce n’est pas lui qui ve­nait cher­cher notre fils, mais sa com­pagne. » Ac­tuel­le­ment Em­ma­nuel ha­bite dans l’Aisne et ne voit que ra­re­ment son fils, ce qui per­turbe énor­mé­ment l’en­fant. Mal­gré tout, la ma­man l’em­mène, un week-end sur deux, chez ses grands-pa­rents pa­ter­nels. Elle pense que le pa­pa ne paie plus la pen­sion de­puis qu’il a eu un autre en­fant. Son avo­cat pré­cise que sa cliente a dé­jà por­té plainte à trois re­prises et que « la si­tua­tion de­vient in­te­nable pour cette ma­man à la­quelle il manque tou­jours 150 € pour bou­cler la fin du mois ». Em­ma­nuel T. a été condam­né à une peine de sanction-ré­pa­ra­tion qui, si elle n’est pas exé­cu­tée, se trans­for­me­ra en 1 mois de pri­son, le sou­met à l’obli­ga­tion de ver­ser à la ma­man 400 € pour pré­ju­dice mo­ral et le dis­pense de l’ins­crip­tion sur le ca­sier ju­di­ciaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.