F. Hol­lande at­tire près de 300 per­sonnes

DÉ­DI­CACE À LA FNAC L’an­cien chef de l’Etat était pré­sent, lun­di der­nier, pour ren­con­trer ses lec­teurs et échan­ger avec eux suite à la sor­tie de son livre “Les Le­çons du pou­voir”.

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS - De notre cor­res­pon­dant Ke­vin He­lies

Il était tout juste 9 heures dans la rue Pierre-Ja­co­by quand Fran­çois Hol­lande est sor­ti de sa voi­ture avant de s’en­gouf­frer dans le lo­cal de la FNAC, qui l’ac­cueillait en séance de dé­di­caces lun­di 18 juin der­nier. En ef­fet, après avoir sor­ti son livre “Les Le­çons du Pou­voir”, l’an­cien chef de l’Etat a en­ta­mé une vé­ri­table tour­née dans toute la France, sillon­nant plus d’une qua­ran­taine de villes fran­çaises. Et ce jour-ci, c’est donc à Beau­vais qu’il a dé­ci­dé de faire halte, avant de se rendre à Lille dans l’après-mi­di. “Je ne viens pas pour po­ser un pa­raphe ou une si­gna­ture, je viens pour sus­ci­ter un échange, qui n’avait pas pu avoir lieu pen­dant que j’étais pré­sident. C’est très en­ri­chis­sant parce qu’il y a la re­con­nais­sance d’une ac­tion, des re­marques très per­son­nelles de gens qui créent une re­la­tion hu­maine ” a dé­cla­ré l’an­cien lo­ca­taire de l’Ely­sée.

« JE NE SUIS PAS ICI POUR DES RAI­SONS PO­LI­TIQUES »

“Il y a un si­gnal po­li­tique qui est en­voyé par des per­sonnes qui ont pu avoir des ju­ge­ments pas tous fa­vo­rables du­rant mon man­dat et qui, au­jourd’hui, par com­pa­rai­son, par ré­flexion, trouvent que le quin­quen­nat a don­né des ré­sul­tats éco­no­miques et des ré­formes ap­pré­ciées”, ajoute l’an­cien pré­sident de la Ré­pu­blique. Tou­te­fois, il as­sure ne pas être ici pour des rai­sons po­li­tiques, bien que les per­son­na­li­tés lo­cales du PS (Meh­di Ra­houi et le maire ho­no­raire Wal­ter Am­sal­lem) étaient bien pré­sentes à cette séance de dé­di­caces. “Il ne faut ja­mais es­sayer d’uti­li­ser le suc­cès d’un livre pour pré­tendre à autre-chose. Si je ve­nais ici pour bri­guer des suf­frages, il n’y au­rait pas le même type de re­la­tions. La sin­cé­ri­té sup­pose le dés­in­té­rêt ”. Le di­rec­teur du ma­ga­sin, Oli­vier Le­roux, s’est dit par­ti­cu­liè­re­ment sa­tis­fait de cet en­goue­ment. “Fran­çois Hol­lande vou­lait pas­ser par Beau­vais pour sa­luer des vieux amis à lui et il en a pro­fi­té pour nous pro­po­ser une dé­di­cace en même temps. C’est un évé­ne­ment ma­jeur pour le ma­ga­sin, on n’at­ten­dait pas au­tant de monde ”. En ef­fet, pas moins de 300 per­sonnes ont pu ren­con­trer l’ex-pré­sident qui a même pris du re­tard pour re­joindre Lille dans l’après-mi­di.

300 per­sonnes sont ve­nues se faire dé­di­ca­cer le livre “Les Le­çons du pou­voir” par Fran­çois Hol­lande à la FNAC lun­di der­nier. Ce fut l’oc­ca­sion éga­le­ment pour eux de pou­voir échan­ger, par­fois lon­gue­ment, avec lui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.