PLUS DE MOYENS AUX COM­MUNES L’Oise vote une hausse des aides pour les com­munes

OISE Les élus du Con­seil dé­par­te­men­tal de l’Oise ont vo­té l’oc­troi de moyens plus consé­quents aux com­munes et aux pom­piers, mais ont aus­si af­fir­mé leur op­po­si­tion au gou­ver­ne­ment.

L'Observateur de Beauvais - - HAUTS-DE-FRANCE -

Jeu­di 14 juin, les 42 conseiller­s départemen­taux de l’Oise se sont réunis afin de vo­ter la dé­ci­sion mo­di­fi­ca­tive bud­gé­taire (DM1 de 2018) et le Compte Ad­mi­nis­tra­tif 2017 (CA 2017). Au cours de cette séance pré­si­dée par Na­dège Le­febvre, les élus ont no­tam­ment vo­té en fa­veur du des moyens consa­crés à la ré­no­va­tion des routes dé­par­te­men­tales. En ef­fet, ce n’est pas moins de 5 mil­lions d’eu­ros sup­plé­men­taires qui se­ront consa­crés à ces chan­tiers. « Ces moyens per­met­tront le lan­ce­ment de nou­veaux chan­tiers », ex­plique ain­si la pré­si­dente à l’as­sem­blée. Du cô­té de l’aide au com­mune, le dé­par­te­ment sou­haite ren­for­cer son sou­tien aux com­munes et à leurs grou­pe­ments. L’as­sem­blée a donc vo­té pour une hausse de 14 % de l’aide at­tri­buée aux com­munes, por­tant donc celle-ci à hau­teur de 50 M€. Une at­ten­tion toute par­ti­cu­lière se­ra por­tée aux de­mandes d’aide pour la réa­li­sa­tion de chan­tiers de lutte contre les inon­da­tions et les cou­lées de boue.

5 M€ POUR LES POM­PIERS

Cô­té sé­cu­ri­té, la col­lec­ti­vi­té n’a pas non plus lé­si­né sur les moyens puisque 5 M€ sup­plé­men­taires se­ront af­fec­tés au re­nou­vel­le­ment du ma­té­riel des sa­peurs­pom­piers de l’Oise dans le cadre de son “Plan Pom­piers ”. “Au­jourd’hui, les pom­piers de l’Oise roulent dans une Fer­ra­ri qui a un mo­teur de Re­nault 3 ”, se­lon Ch­ris­tophe Die­trich, maire de Laignevill­e et con­seiller dé­par­te­men­tal. L’élu fait no­tam­ment ré­fé­rence aux lo­caux mo­dernes du SDIS (Ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de se­cours) à Beau­vais et à la vé­tus­té des ca­sernes comme de leurs équi­pe­ments. Du cô­té de la vi­déo­pro­tec­tion, la com­pé­tence a été trans­fé­rée au SMOTHD (Oise très haut dé­bit), ac­com­pa­gnée d’une sub­ven­tion de 553 000 € pour le lan­ce­ment du Ser­vice Oise Vi­déo­pro­tec­tion à l’au­tomne pro­chain. Mal­gré tout, se­lon Jean-Pierre Bo­si­no, maire PCF de Mon­ta­taire, l’ef­fi­ca­ci­té de ce dis­po­si­tif reste à dé­mon­trer.

BRAS DE FER AVEC L’ETAT

En­fin, il est à no­ter la réac­tion in­di­gnée de l’en­semble des élus, tous bords confon­dus, suite à la loi de pro­gram­ma­tion de fi­nances pu­bliques 20182022 adop­tée en jan­vier der­nier. En ef­fet, se­lon la cir­cu­laire la concer­nant, les dé­par­te­ments se­ront dé­sor­mais sou­mis au pla­fon­ne­ment de la hausse des dé­penses de fonc­tion­ne­ment à 1,2 %. Au­tre­ment dit, l’Etat au­ra plus de contrôle sur leurs bud­gets. A ce titre, le dé­par­te­ment de l’Oise re­fuse, via une men­tion, de si­gner le contrat fi­nan­cier avec l’Etat et de­mande le res­pect du prin­cipe de libre ad­mi­nis­tra­tion des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, qui semble être, se­lon les élus, vio­lé par cette cette me­sure. “L’Etat, qui n’a ja­mais réus­si à ré­duire ses dé­penses, n’est pas le mieux pla­cé pour im­po­ser un cadre tou­jours plus contrai­gnant à des col­lec­ti­vi­tés qui ont su prendre des me­sures d’éco­no­mies dif­fi­ciles ”, se­lon cette as­sem­blée. La mo­tion été vo­tée à l’una­ni­mi­té.

« Ces moyens per­met­tront le lan­ce­ment de nou­veaux chan­tiers », a dé­cla­ré Na­dège Le­febvre, pré­si­dente du Dé­par­te­ment lors de l’as­sem­blée du jeu­di 14 juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.