L’AN­CIEN CHOU­CHOU DE BRIS­SON EN R1 Ada­ma Ca­ma­ra : « J’ai be­soin de sta­bi­li­té »

BEAU­VAIS L’an­cien beau­vai­sien, Ada­ma Ca­ma­ra, s’est en­ga­gé avec l’ASP Nes­lois. Il au­rait pu re­ve­nir à Beau­vais mais l’ASBO n’au­rait pas pu lui of­frir toutes les ga­ran­ties né­ces­saires.

L'Observateur de Beauvais - - SPORTS -

Si le mer­ca­to es­ti­val vient à peine d’ou­vrir ses portes, l’ASP Nes­lois (R1) a d’ores et dé­jà frap­pé un gros coup en en­rô­lant l’an­cien chou­chou du stade Pier­reB­ris­son, Ada­ma Ca­ma­ra. « J’avais tout sim­ple­ment en­vie de me rap­pro­cher de ma fa­mille, confie le joueur de 27 ans, c’est pour­quoi j’avais pri­vi­lé­gié un re­tour dans un club des Hauts-de-France ou de la ré­gion pa­ri­sienne. A bien­tôt 28 ans, j’ai be­soin de sta­bi­li­té » . Une sta­bi­li­té qu’il au­rait pu re­trou­ver du cô­té de Beau­vais, « mais le club ne m’a pas contac­té, et vu sa si­tua­tion ac­tuelle, je ne pou­vais pas me per­mettre d’at­tendre. En tous les cas, un club avec une ville comme ça ne de­vrait pas connaître ce genre de pro­blèmes. C’est vrai­ment dom­mage car en plus d’être des­cen­due, l’ASBO a dé­jà per­du tout ses meilleurs joueurs » .

« J’AI DEUX EN­FANTS ET JE NE PEUX PAS ME PER­METTRE DE METTRE MA FA­MILLE EN PÉ­RIL POUR DU FOOT »

Fi­dèle sup­por­ter de l’US Nogent (il n’hé­site pas à ve­nir don­ner de la voix chaque week-end en tri­bunes) , ce­lui-ci au­rait pu tout aus­si bien ten­ter sa chance dans Ada­ma Ca­ma­ra s’est en­ga­gé avec l’ASP Nes­lois. son club de coeur. « Ce­la au­rait pu me plaire, mais pour être hon­nête, à l’heure ac­tuelle, le club manque cruel­le­ment de moyens. De mon cô­té, j’ai deux en­fants et je ne peux pas me per­mettre de mettre ma fa­mille en pé­ril pour du foot. Après, dans quelques an­nées, pour­quoi pas » . En at­ten­dant, c’est donc Nesle qui pro­fi­te­ra de ses ta­lents de bu­teur. « En ve­nant ici, je sou­haite tout sim­ple­ment ins­crire le maxi­mum de buts et at­teindre les ob­jec­tifs que fixe­ra le club » . Après avoir goû­té au Na­tio­nal avec Dun­kerque puis au CFA avec Ca­lais et Chas­se­lay, il re­tour­ne­ra donc en R1. « Je joue au foot avant tout pour prendre du plai­sir, quelque soit le ni­veau. Je n’ou­blie pas, qu’avant toute chose, je suis un joueur qui vient de DH » . Ce­pen­dant, les dé­fenses ad­verses sont pré­ve­nues : c’est un Ada­ma Ca­ma­ra nou­veau qui se pré­sen­te­ra à eux. Lui qui a été mar­qué par ses ex­pé­riences aux étages su­pé­rieurs.

« J’AI DÛ M’ADAP­TER À UN NOU­VEAU POSTE AFIN DE POU­VOIR PRO­FI­TER PLEI­NE­MENT DE MA VI­TESSE »

« J’ai tou­jours été per­sua­dé que je pou­vais jouer à ce ni­veau et j’ai tout fait pour y ar­ri­ver. Chaque an­née, j’ai mis mes buts, et même si la sai­son pas­sée a été moins pro­li­fique (3 buts), elle n’en fut pas moins co­hé­rente. J’ai dû m’adap­ter à un nou­veau poste (ex­cen­tré gauche) afin de pou­voir pro­fi­ter plei­ne­ment de ma vi­tesse. Ce chan­ge­ment a été bé­né­fique car j’y ai réa­li­sé de bons matchs. Je pense que je pou­vais en­core conti­nuer à ce ni­veau, mais j’ai pré­fé­ré don­ner la prio­ri­té à ma fa­mille » . Au plus près des siens, Ada­ma Ca­ma­ra n’a pas fi­ni de faire trem­bler les fi­lets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.