Un po­li­cier court et gagne 4500€ pour Ch­loé

HÔ­TEL DE VILLE Po­li­cier beauvaisie­n, Fré­dé­ric Du­cau­roy a par­cou­ru près de 600 ki­lo­mètres, entre le 14 et le 26 mai afin de col­lec­ter des fonds pour Ch­loé, la fille âgée de 17 ans de l’une de ses col­lègues.

L'Observateur de Beauvais - - LA UNE - Stéphanie Vi­vier

Il a ral­lié l’en­semble des 23 com­mis­sa­riats des Hauts de France, par­cou­ru ain­si près de 600 ki­lo­mètres en treize jours et col­lec­té 4 500 eu­ros pour l’as­so­cia­tion « Tous en­semble pour l’ave­nir de Ch­loé ». Le tour de force spor­tif du po­li­cier beauvaisie­n Fré­dé­ric Du­cau­roy, vé­ri­table en­tre­prise col­lec­tive, a été sa­lué, lun­di, lors d’une cé­ré­mo­nie or­ga­ni­sée à l’hô­tel de ville de Beauvais. Bien en­ten­du, Ch­loé et ses proches étaient au ren­dez­vous. Car c’est pour eux que la fa­mille po­lice na­tio­nale s’est mo­bi­li­sée.

« LA MOI­TIÉ D’UNE THÉRAPIE AUX ETATS-UNIS »

« 4 500 eu­ros, c’est la moi­tié d’une thérapie aux Etats-Unis », in­dique Ch­ris­tine Le­vielle, la ma­man de Ch­loé, une jeune fille de 17 ans lour­de­ment han­di­ca­pée, qui souffre de plu­sieurs ma­la­dies, dont le syn­drome de West, une forme d’épi­lep­sie . « Il y a 17 ans, on nous avait an­non­cé qu’il fal­lait l’ou­blier, qu’elle se­rait une pou­pée de chif­fon », se sou­vient la mère de fa­mille, po­li­cière à Amiens. A force de té­na­ci­té, l’en­tou­rage de l’ado­les­cente a don­né tort au corps mé­di­cal puisque la jeune fille par­vient no­tam­ment à mar­cher dans une pièce. Elle par­ti­cipe aus­si aux di­vers évé­ne­ments sportifs or­ga­ni­sés ou aux­quels sont as­so­ciés ses ath­lètes de pa­rents, qui, à tra­vers la course à pied, col­lectent des fonds pour l’as­so­cia­tion créée en 2002. Ain­si pi­lotent-ils chaque an­née « La so­li­daire » à Flixe­court. Car les soins pour faire pro­gres­ser Ch­loé sont ex­trê­me­ment coû­teux. « C’est 30 000 eu­ros à trou­ver chaque an­née », cal­cule sa mère. « Il faut s’adap­ter en fonc­tion de l’évo­lu­tion de Ch­loé. On a été ame­nés à al­ler en Bel­gique, en Es­pagne, dans le sud de la France et en Angle- terre. » Et les thé­ra­pies ne fonc­tionnent pas tou­jours.

CE PRE­MIER TOUR DES HAUTSDE-FRANCE NE DE­VRAIT PAS ÊTRE LE DER­NIER

C’est l’une de leurs col­lègues qui a fait mis en contact Ch­ris­tine Le­vielle et Fré­dé­ric Du­cau­roy, qui avait dé­jà son pro­jet spor­tif fou en tête. Par­ti de Beauvais le 14 mai, il est ar­ri­vé à Amiens le 26 mai, re­ce­vant de nom­breux sou­tiens sur ses plus que ma­ra­thons quo­ti­diens. « Des col­lègues ont fait des dons ou créé des pe­tits évé­ne­ments pour col­lec­ter des fonds », ajoute la ma­man de Ch­loé. « Grâce à des mo­bi­li­sa­tions comme cel­le­là, l’ave­nir est plus cer­tain pour nous. » Le pre­mier « Tour des Hauts de France » de Fré­dé­ric Du­cau­roy ne de­vrait pas être le der­nier puisque le deuxième se­rait dé­jà en pré­pa­ra­tion. Contact : page Fa­ce­book « tous en­semble pour l’ave­nir de Ch­loé » ou 06 77 60 51 40.

Lun­di, à l’hô­tel de ville, le po­li­cier beauvaisie­n Fré­dé­ric Du­cau­roy (au centre) a re­mis un chèque de 4 500 eu­ros à la fa­mille de Ch­loé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.