Fu­sion COBFC St-Just : pour­quoi ça coince

FOOT­BALL Les res­pon­sables des clubs de foot du COB et de St-Just des Ma­rais ont ren­con­tré Phi­lippe Vi­bert, pa­tron des sports à la Ville, pour évo­quer un ave­nir com­mun. La tâche s’an­nonce dif­fi­cile.

L'Observateur de Beauvais - - LA UNE - Joffrey Meu­nier

Il n’y au­ra pas de fu­sion cette an­née » . Le COB, du pré­sident Al­bi­no Guedes, ne se­ra donc pas lié à son voi­sin du Stade Bar­bier, Saint-Just des Ma­rais. La se­maine der­nière, Phi­lippe Vi­bert, ad­joint aux sports à la Ville de Beauvais, avait réuni les pa­trons des deux clubs pour évo­quer la pos­si­bi­li­té d’un ave­nir com­mun. Al­bi­no Guedes d’un cô­té, San­drine et Christophe Gas­part de l’autre. La concré­ti­sa­tion d’une fu­sion à l’aube de cette sai­son 2018-2019 a vite été ba­layée puisque ce type de dos­sier doit être pré­sen­té aux ins­tances of­fi­cielles en mars. À la fin de la réunion, « on a quand même émis l’hy­po­thèse de se rap­pro­cher un peu plus cette sai­son, pré­cise Al­bi­no Guedes, j’ai donc pro­po­sé à Mon­sieur Gas­part de com­men­cer par mettre en place des en­tentes (une en­tente concerne une ca­té­go­rie, une fu­sion concerne un club), mais il a re­fu­sé ! » . Le dia­logue est com­plexe entre les deux par­ties. « Saint-Just, le spor­tif, c’est pas trop leur truc, eux, c’est le foot loi­sirs » , juge Al­bi­no Guedes. Le pa­tron du COB a donc évo­qué avec Phi­lippe Vi­bert la pos­si­bi­li­té d’une fu­sion où le COB pren­drait en charge le foot à onze (sur grand ter­rain) quand Saint-Just des Ma­rais s’oc­cu­pe­rait de l’école de foot dès la sai­son 2019-2020. Mais le COB, dé­pour­vu d’équipes de jeunes, n’est pas en po­si­tion de force. « Nous n’avons pas grand chose à mettre sur la table, concède Al­bi­no Guedes, dans la balance d’une fu­sion avec son voi­sin, hor­mis notre équipe pre­mière se­niors » . Et en­core, le pré­sident du COB a ap­pris que son équipe fa­nion était re­lé­guée en Di­vi­sion 2, la faute, jus­te­ment, à l’ab­sence de jeunes ca­té­go­ries. Le COB tente bien la cam­pagne de re­cru­te­ment du déses­poir pour inverser la tendance mais elle ne per­met pas en­core d’avoir des cer­ti­tudes. La fu­sion se­rait donc dé­ci­sive à son opé­ra­tion sau- ve­tage. « D’au­tant plus que la po­li­tique de la Ville est d’avoir moins de clubs de foot », rap­pelle Al­bi­no Guedes. Phi­lippe Vi­bert, l’ad­joint aux sports, l’a en­core confir­mé cette se­maine. « Les deux clubs ga­gne­raient à se mettre en­semble, leur co­ha­bi­ta­tion est com­pli­quée », ajoute l’élu. Les deux clubs sont do­mi­ci­liés au Stade Bar­bier, rue de Sa­vi­gnies, SaintJust des Ma­rais étant dans son bâ­ti­ment his­to­rique, tan­dis que le COB dis­pose de lo­caux pro­vi­soires. « Lors de la réunion, il y a eu des échanges construc­tifs entre les deux clubs, ré­sume Phi­lippe Vi­bert, l’ob­jec­tif était d’en­ga­ger un dia­logue » . Construc­tifs ? Pas en­core. Un dia­logue ? « On dis­cute un peu plus qu’avant avec Mon­sieur Gas­part, confirme Al­bi­no Guedes, c’est cor­dial mais sans plus » . Il fau­dra donc beau­coup plus pour lier of­fi­ciel­le­ment les deux clubs, et réus­sir à se mettre d’ac­cord sur des pro­blèmes de fond. « Mon­sieur Gas­part ne com­prend pas qu’on puisse ré­mu­né­rer des édu­ca­teurs di­plô­més, par exemple, af­firme Al­bi­no Guedes, j’ai du mal à croire que c’est pos­sible ».

Nous avons contac­té Christophe Gas­part mais il n’a pas sou­hai­té ré­pondre à nos ques­tions.

Al­bi­no Guedes : « je ne suis pas loin de dé­mis­sion­ner, c’est l’amour du club qui me re­tient, mais si je dé­mis­sionne, le club est voué à dis­pa­raître ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.