Ma­ga­zine Dé­tec­tive : 48 heures ra­con­tées mi­nute par mi­nute

L'Observateur de Beauvais - - FAITS DIVERS TRIBUNAL -

SOMMEREUX

L’en­quête qui sui­vait la dé­cou­verte du corps a ra­pi­de­ment trou­vé son dé­noue­ment. Le gen­darme Jean Ory a lar­ge­ment contri­bué à l’ar­res­ta­tion d’un jeune homme de la com­mune, alors âgé de 21 ans : « Nous pre­nions le temps de dis­cu­ter avec les gens qui, à cette époque, par­laient fa­ci­le­ment. Nous avons donc ar­rê­té ce jeune homme, et nous lui avons dit que nous avions re­trou­vé une goutte de sang sur l’un des rayons de son cy­clo­mo­teur. Nous y sommes al­lés au bluf, ça l’a trou­blé... ». Em­me­né à la gen­dar­me­rie de Grand­vil- liers, alors si­tuée au Clos de la Fon­taine, le pré­su­mé meur­trier n’a pas mis long­temps à tout avouer : « Cha­cun notre tour, nous lui po­sions des ques­tions. Nous sa­vions que c’était lui, il n’y avait pas de doute. Et il a fi­ni par cra­quer dans la nuit de mar­di à mer­cre­di, au bout de 36 heures de garde à vue. Il a tout ra­con­té dans les dé­tails. Comme la jeune fille fai­sait tou­jours le même tour en vé­lo, il l’avait re­mar­quée. Puis à un mo­ment, il a fait le che­min in­verse d’elle, et c’était le dé­but du cal­vaire... ». Em­me­né vers la pri­son de Beau­vais, il fut ju­gé aux As­sises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.