NÉ­GO­CIA­TION AVEC LA SA HLM La ville ré­cu­pè­re­ra les ter­rains ; les mai­sons dé­truites

NOAILLES La ville de Noailles de­vrait ré­cu­pé­rer une par­tie de l’en­semble im­mo­bi­lier ap­par­te­nant à la SA HLM de l’Oise. Bâ­ties sur des ter­rains in­stables, les construc­tions de­vraient être dé­truites.

L'Observateur de Beauvais - - NOAILLES -

La SA HLM de l’Oise et la ville de Noailles se sont rap­pro­chées afin d’en­vi­sa­ger une ré­tro­ces­sion d’une par­tie de l’en­semble im­mo­bi­lier ap­par­te­nant à la SA HLM de l’Oise, à sa­voir : la rue du Cour­til Crête et rue du Cen­sé, un es­pace de par­king rue Phi­leas Le­besgue, et la sente Mau­rice Bel­lonte et rue de Chau­mont.

DES TRA­VAUX À LA CHARGE DE LA SA HLM ET EF­FEC­TUÉS DANS LES DEUX ANS

En ef­fet dans cette zone, la na­ture des ter­rains ar­gi­leux a en­gen­dré des désordres struc­tu­rels sur les construc­tions exis­tantes, à tel point qu’une de­mande de re­con­nais­sance de l’état de ca­tas­trophe na­tu­relle avait été me­née, sans ré­ponse fa­vo­rable des ser­vices de l’Etat, les désordres struc­tu­rels s’ag­gra­vant, la dé­mo­li­tion des bâ­ti­ments concer­nés est en­vi­sa­gée, et la ré­tro­ces­sion des ter­rains nus en ré­sul­tant de­vrait se faire au pro­fit de la com­mune de Noailles. « Ter­rain nu », dans l’es­prit du pro­jet, si­gni­fie dé­mo­li­tion in­té­grale, des­sus des­sous, conser­va­tion des bornes, main­tien des dis­po­si­tifs de rac­cor­de­ment aux ré­seaux, et ter­rain dé­pol­lué. Ces D’ici deux ans, les mai­sons vides au­jourd’hui de­vraient être ra­sées et le ter­rain re­mis “nu” à la com­mune. tra­vaux se­raient ef­fec­tués dans un dé­lai de deux ans, la ma­jo­ri­té des construc­tions concer­nées étant libres de toute oc­cu­pa­tion pour cause d’in­sé­cu­ri­té. La même pro­cé­dure pour­rait être ap­pli­quée aux mai­sons qui pour­raient se dé­gra­der dans le dé­lai de deux ans. Au terme de ce dé­lai, après état des lieux, la com­mune en­tre­rait en pos­ses­sion des ter­rains concer­nés, et de la voi­rie, as­su­mant leur en­tre­tien. Tous les frais in­hé­rents se­raient pris en charge par la SA HLM, la va­leur du trans­fert se fai­sant à l’eu­ro sym­bo­lique. En ce qui concerne la ville de Noailles, Be­noit Bi­be­ron, a pré­sen­té le pro­jet au conseil mu­ni­ci­pal du 16 oc­tobre qui a ex­pri­mé son ap­pro­ba­tion à l’una­ni­mi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.