Bri­gitte, 87 ans, en forme grâce à la gym

CENTRE-VILLE À 87 ans, Bri­gitte Bi­bo­lé par­ti­cipe aux séances de gym­nas­tique du centre in­ter­com­mu­nal de ser­vices à do­mi­cile. La doyenne pro­fite du lien so­cial que lui offre l’ac­ti­vi­té spor­tive.

L'Observateur de Beauvais - - LA UNE - Jof­frey Meu­nier

Sur son ta­pis bleu, Bri­gitte Bi­bo­lé est comme un pois­son dans l’eau. À 87 ans, la re­trai­tée tra­vaille sa sou­plesse lors des ate­liers gym­nas­tique du centre in­ter­com­mu­nal de ser­vices à do­mi­cile (CISD60) (lire ci-des­sous). Chaque mar­di, la Beau­vai­sienne, do­mi­ci­liée rue des Ja­co­bins, par­ti­cipe à la séance or­ga­ni­sée à la salle des fêtes de Goin­court. Elle a dé­cou­vert l’ac­ti­vi­té il y a trois mois grâce à sa « char­mante voi­sine » , et ne peut plus s’en pas­ser au­jourd’hui. « J’ai per­du mon ma­ri, j’ai aus­si per­du un fils, confie l’oc­to­gé­naire, doyenne de l’ac­ti­vi­té, ma voi­sine a tou­jours été là pour moi. Alors, lors­qu’elle m’a par­lé de la gym, j’ai dit pour­quoi pas, plu­tôt que de res­ter seule dans mon coin » .

GÉ­RARD CARLIER : « BRI­GITTE AVAIT DU MAL À SUIVRE LE MOU­VE­MENT, ÇA VA MIEUX AU­JOURD’HUI »

Ils étaient quinze, prin­ci­pa­le­ment des femmes, à en­chaî­ner les exer­cices pro­po­sés par l’ani­ma­teur spor­tif Gé­rard Carlier. De­bout, al­lon­gée, bal­lon en mains… Bri­gitte Bi­bo­lé im­pres­sionne par sa dex­té­ri­té et prouve un peu plus chaque se­maine qu’elle ne fait pas son âge. « Je me sens mieux dans mon corps », constate la spor­tive. Elle fai­sait bien un peu de sport au­pa­ra­vant, mais da­van­tage sym­bo­li­sé par ses « oc­cu­pa­tions mé­na­gères » . Le son de l’as­pi­ra­teur a lais­sé place à la mu­sique, plu­tôt jeune, qui ryth­mait la séance de gym­nas­tique, mar­di der­nier. Un ren­dez-vous qu’elle a bien cru ne pas pou­voir ho­no­rer, à cause de dou­leurs aux jambes et aux pieds. « Mais je ne me suis pas écou­tée, et j’ai eu rai­son, voi­là, je me sens en forme », glisse la Beau­vai­sienne, qui a gar­dé toute sa « sou­plesse » . Son coach, Gé­rard Carlier, a lui aus­si consta­té la mo­ti­va­tion de son élève de 87 ans au fil des se­maines. « Au dé­but, Bri­gitte avait du mal à suivre le mou­ve­ment, ça va mieux au­jourd’hui » . L’ani­ma­teur spor­tif ne s’ap­puie que sur un cer­ti­fi­cat mé­di­cal avant d’ac­cueillir un par­ti­ci­pant. Il doit donc po­ser un re­gard at­ten­tif sur ses nou­veaux adhé­rents, pour jau­ger de leur ca­pa­ci­té phy­sique. Si elle re­ce­vait en­core des conseils avi­sés, ce mar­di, Bri­gitte Bi­bo­lé a réus­si à ga­gner en au­to­no­mie. « En plus, elle est contente de ve­nir, elle passe un bon mo­ment » , sou­ligne Gé­rard Carlier. Ce lien so­cial est d’ailleurs la pre­mière rai­son mise en avant par la Beau­vai­sienne pour jus­ti­fier sa ve­nue. « J’ai re­trou­vé beau­coup de connais­sances grâce à la gym, se ré­joui­telle, ça met de l’am­biance ». Mar­di pro­chain, elle mon­te­ra une nou­velle fois dans la voi­ture de sa voi­sine pour prendre la di­rec­tion de Goin­court. De quoi conser­ver toute sa jeu­nesse, sou­ve­nir d’une époque où l’oc­to­gé­naire était se­cré­taire aux Trans­ports Lou­vet à Beauvais. La re­trai­tée pour­sui­vra son ac­ti­vi­té spor­tive tant que son corps lui de­man­de­ra de conti­nuer. La doyenne se­ra à coup sûr en­core long­temps la doyenne. Quand on aime, on a tou­jours vingt ans.

Bri­gitte Bi­bo­lé, 87 ans, en­tre­tient sa forme grâce à la gym douce du centre in­ter­com­mu­nal de ser­vices à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.