Mu­ni­ci­pales : les mé­ta­phores de Ro­bert Joyot

L'Observateur de Beauvais - - NOAILLES -

Faut-il y voir un lien ? Le maire Ro­bert Joyot a dé­cla­mé son amour pour la com­mune en y in­cor­po­rant pro­ba­ble­ment des mé­ta­phores pour ré­su­mer son état d’es­prit pour 2020.

CAN­DI­DAT OU PAS CAN­DI­DAT À SA SUC­CES­SION

« Gare à ceux qui de trop près s’en ap­pro­che­ront, un jour, il fau­dra que nous nous sé­pa­rions il n’est pas en­core dit que ce se­ra pro­chai­ne­ment, à moins que ce soit elle qui un jour, me fasse des in­fi­dé­li­tés ! » L’élu s’est donc mon­tré mys­té­rieux sur son ave­nir. Se pré­sen­te­ra-t-il pour un nou­veau man­dat, rac­cro­che­ra-t-il ? Son al­lo­cu­tion n’a pas dû éclai­rer ses conci­toyens. Une chose est sûre, le conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion, Jean-Claude Gi­ret se­ra, lui, bien pré­sent en 2020 pour bri­guer un pre­mier man­dat. Mais trou­ve­ra-t-il en face le maire sor­tant ? Rien n’est moins sûr.

Sous sa dé­cla­ra­tion d’amour à sa com­mune, le maire de Pon­chon, Ro­bert Joyot, a semble-til li­vré son état d’es­prit du mo­ment pour 2020.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.