Em­prunt sur 15 ans pour le par­king du centre-bourg

L'Observateur de Beauvais - - AUNEUIL -

Au-de­là de son coup de gueule à pro­pos des dé­gra­da­tions et des en­fants qui traînent dans les rues la nuit (notre édi­tion de la se­maine der­nière), Alain Ma­gnoux, maire de La­cha­pelle-aux-Pots est re­ve­nu, lors de ses voeux à la po­pu­la­tion, le 12 jan­vier, sur le gros chan­tier de l’an­née 2018 : le par­king du cen­tre­bourg. « On vou­lait dé­ga­ger le car sco­laire de la route et avoir des places pour l’ac­cès aux com­merces », sou­ligne l’élu lo­cal, en pré­sen­tant ce par­king de 14 places si­tué à l’angle des rues de la Vierge et de la Ferme. La com­mune a contrac­té un em­prunt de 200 000 eu­ros sur 15 ans pour concré­ti­ser ce pro­jet dont le mon­tant to­tal des tra­vaux s’élève à 416 795 eu­ros (sub­ven­tion­né aus­si par le dé­par­te­ment, le SE60 et l’Etat). Des chan­tiers moins ambitieux ont com­plé­té le bi­lan 2018, comme la créa­tion des ba­teaux d’ac­cès rues d’Ar­men­tières et de la Ferme, les toi­lettes ré­no­vées à l’école ma­ter­nelle, et la nou­velle classe ré­no­vée à la ren­trée de sep­tembre. Le maire a en­chaî­né par les in­ves­tis­se­ments pré­vus en 2019. Outre la vi­déo­pro­tec­tion espérée pour l’été pro­chain (en at­tente de la va­li­da­tion de la sub­ven­tion de l’Etat), des de­vis sont en cours au­près des en­tre­prises pour concré­ti­ser la ré­cu­pé­ra­tion des eaux de pluie che­min des Marches, la pour­suite des tra­vaux de ré­cu­pé­ra­tion d’eau pluviale au ha­meau d’Ar­men­tières, et la ré­pa­ra­tion du clo­cher de l’église. Le maire de­vra se pen­cher sur un autre dos­sier, dont il se se­rait bien pas­sé. Lors des voeux, il a dif­fu­sé de nom­breuses photos illus­trant des dé­pôts sau­vages dans la com­mune. Un constat qui coïn­cide, se­lon lui, avec le chan­ge­ment de ges­tion de la dé­chet­te­rie lo­cale, pas­sée de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Bray à la SMDO (syn­di­cat mixte de l’Oise). « Il faut une carte élec­tro­nique, et cer­taines per­sonnes, quand elles n’ont pas de carte, font de­mi-tour et bennent dans un che­min » , re­grette-t-il. L’as­so­cia­tion “J’aime mon village” a consta­té ces nom­breux dé­pôts sau­vages lors de l’en­tre­tien des che­mins de la com­mune.

J.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.