Ar­rê­té, l’homme n’a plus le per­mis de­puis 1997

L'Observateur de Beauvais - - FAITS DIVERS -

Car­lo Wael­do condui­sait alors que son per­mis avait été an­nu­lé. Il a été coin­cé, lors d’un con­trôle le 9 no­vembre 2018 à Ons en Bray. Il n’avait en sa pos­ses­sion ni carte na­tio­nale d’iden­ti­té, ni per­mis de conduire, ni carte grise, ni as­su­rance. Lors de la pre­mière vé­ri­fi­ca­tion les gen­darmes dé­couvrent que le vé­hi­cule doit être im­mo­bi­li­sé et que l’homme n’a plus de per­mis de­puis 1997. Il est conduit en garde à vue. Car­lo pro­duit tout de même un pa­pier sur le­quel fi­gure le nom de son père, il sou­tient alors que c’est une er­reur et dé­clare qu’il a une as­su­rance, ou­bliée chez lui. Au tri­bu­nal, il four­nit un cer­ti­fi­cat d’as­su­rance au nom de sa fille et ex­plique qu’il n’ar­rive pas à chan­ger la carte grise à cause de l’er­reur de pré­nom, faite dès le dé­part. Il faut ajou­ter que son ca­sier com­porte dé­jà 14 men­tions dont plu­sieurs pour conduite sans per­mis. La pro­cu­reure sou­ligne la ré­pé­ti­tion des faits. Elle re­quiert 2 mois de pri­son ferme mais amé­na­geable et 100 €d’amende. A l’is­sue de la dé­li­bé­ra­tion, le pré­ve­nu est re­laxé pour la pré­ven­tion de cir­cu­la­tion sans as­su­rance mais il est dé­cla­ré cou­pable pour le reste et condam­né à 90 jours amende à 2 €

Lors d’un con­trôle rou­tier gen­dar­me­rie, sur la RN 31, à Ons, les gen­darmes ont con­trô­lé un homme dont la voi­ture de­vait être im­mo­bi­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.