Les halles ai­guisent les ap­pé­tits

HALLE ALI­MEN­TAIRE DE LA VILLE, HALLE GOURMANDE DES GA­LE­RIES LA­FAYETTE...

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS - J.M.

Un pro­jet de longue date qui res­sort à un an des élec­tions mu­ni­ci­pales est sou­vent su­jet à dé­bat. Ce­lui au­tour de la halle ali­men­taire, lors du con­seil mu­ni­ci­pal, ce 22 mars, n’a pas dé­ro­gé à la règle. Anne Gef­froy, con­seillère mu­ni­ci­pale d’op­po­si­tion (Utile pour Beau­vais), a par­lé de « re­frain qui re­vient à chaque pé­riode pré-élec­to­rale. On parle de halle cou­verte, ali­men­taire, gourmande… les noms changent, mais c’est tou­jours le même re­frain » . S’il com­mence à y avoir beau­coup de pous­sière sur ce dos­sier, c’est parce qu’il est por­té par tous les maires de Beau­vais, de droite comme de gauche, de­puis… la fin de la Se­conde Guerre mon­diale. Le conseiller mu­ni­ci­pal Charles Loc­quet (Beau­vais pour tous) a jus­ti­fié ce ti­ming en rap­pe­lant que ce pro­jet était en balance avec la ré­no­va­tion de la place Jeanne-Ha­chette, ef­fec­tuée en 2015. « On a de­man­dé aux com­mer­çants ce qu’ils pré­fé­raient, et c’est la place Jean­neHa­chette qui était prio­ri­taire » . Le Con­seil mu­ni­ci­pal de­vait se pro­non­cer sur une étude es­ti­mée à 40 000 eu­ros afin de dé­fi­nir les contours de cette fu­ture halle ali­men­taire. Gré­go­ry Nar­zis, conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion, s’est in­quié­té d’un éven­tuel dou­blon entre la halle ali­men­taire por­tée par la Ville, et la halle gourmande qui in­té­resse Eric Da­mi­ron, di­rec­teur de la FIB, pro­prié­taire des Ga­le­ries La­fayette. « Où en est l’étude tech­nique de cet in­ves­tis­seur pri­vé » , a ques­tion­né Gré­go­ry Nar­zis ? « Si le pro­jet de halle gourmande ne se concrétise pas, que vont de­ve­nir les Ga­le­ries La­fayette, après le trans­fert des Ga­le­ries vers le Jeu de Paume ? » Charles Loc­quet a confir­mé que la FIB tra­vaillait tou­jours sur son pro­jet. « Les pri­vés tra­vaillent, nous aus­si, a-t-il ba­layé. L’étude de fai­sa­bi­li­té pour la dé­fi­ni­tion com­mer­ciale de cette halle doit per­mettre de ne pas se trom­per, ne pas mettre nos com­mer­çants en concur­rence » . Gré­go­ry Nar­zis est re­ve­nu à la charge pour connaître l’avan­cée du pro­jet de halle gourmande por­té par la FIB. « Ce n’est pas le mo­ment de faire des ré­vé­la­tions sur des pro­jets qui ne nous ap­par­tiennent pas » , a ré­pon­du Caroline Cayeux. Au re­gard du « flou » qui règne au­tour de cette halle, se­lon Gré­go­ry Nar­zis, les six conseiller­s mu­ni­ci­paux d’op­po­si­tion (Utile pour Beau­vais) se sont abs­te­nus sur cette dé­li­bé­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.