L’USINE FERMERA EN 2021 Les em­ployés de Ma­trot mo­bi­li­sés

FROISSY Les em­ployés de l’usine de pul­vé­ri­sa­teurs étaient en grève mer­cre­di der­nier pour pro­tes­ter contre la fer­me­ture an­non­cée de l’usine et avant les né­go­cia­tions.

L'Observateur de Beauvais - - AUTOUR DE BEAUVAIS - NneSyl­vie Go­din

50e an­ni­ver­saire du site, 52 li­cen­cie­ments ». « Exel, spé­cia­liste de la pul­vé­ri­sa­tion d’en­tre­prise ». Voi­ci quel­que­suns des slo­gans que l’on pou­vait lire sur les ban­de­roles et pan­neaux po­sés de­vant l’usine Ma­trot ce mer­cre­di 24 juillet à l’oc­ca­sion d’un mou­ve­ment de grève lan­cé par la CGT. Un ap­pel lar­ge­ment sui­vi pour pro­tes­ter contre la fer­me­ture de l’usine pré­vue mi-2021.

UNE DATE SYM­BO­LIQUE

In­for­més le 2 juillet par le groupe, les sa­la­riés de l’en­tre­prise spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de pul­vé­ri­sa­teurs agri­coles sont dé­ci­dés à pe­ser dans les né­go­cia­tions qui s’ou­vri­ront fin août avec la di­rec­tion.

La date du 24 juillet pour lan­cer une grève, de 7 h 30 à 9 h, avait une por­tée sym­bo­lique : « Au­jourd­hui c’est la pre­mière réu­nion pour le plan so­cial d’en­tre­prise, on at­tend le DRH et le di­rec­teur gé­né­ral » ex­pli­quait Lio­nel. Alon­so, dé­lé­gué syn­di­cal CGT de Ma­trot. Il de­vait par­ti­ci­per à la réu­nion avec deux autres re­pré­sen­tants du syn­di­cat du site de Beau­rain­ville (62), où la pro­duc­tion se­ra trans­fé­rée à terme.

AS­PECT FINANCIER ET FOR­MA­TION

« Les sa­la­riés sont dans l’op­tique d’ob­te­nir quelque chose, afin de pou­voir se pro­je­ter ailleurs, cette de­mande porte au­tant sur l’as­pect financier que de for­ma­tion » in­dique M. Alon­so. La grève pour­rait être reconduite se­lon les ré­sul­tats des né­go­cia­tions qui dé­mar­re­ront fin août.

Mer­cre­di 24 juillet, les sa­la­riés font grève le jour où sont at­ten­dus le DRH et le di­rec­teur gé­né­ral du groupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.