DÉ­BUTS EN FANFARE Flo­rian David, le nou­veau phé­no­mène camblysien

Si Cham­bly réa­lise un sans faute pour ses dé­buts en L2 (deux suc­cès), la for­ma­tion de Bru­no Lu­zi le doit en par­tie à sa nou­velle re­crue, Flo­rian David, dé­ci­sif lors des deux pre­mières jour­nées.

L'Observateur de Beauvais - - SPORTS -

Il était temps que Flo­rian David re­joigne Cham­bly. Et pour cause, avant de re­joindre l’Oise cet été, ce joueur of­fen­sif de 26 ans, n’avait eu de cesse de cau­ser des mi­sères aux bleu et noir. Ce­la com­men­ça en 2018 avec Les Her­biers où il mit les ven­déens sur or­bite en ou­vrant le score lors de la de­mi-fi­nale de Coupe de France (vic­toire 2-0) et se conclut cette sai­son, où l’in­ter­na­tio­nal gua­de­lou­péen trom­pa Pont­de­mé lors du choc au som­met de la 21e jour­née de Na­tio­nal, of­frant ain­si la vic­toire au fu­tur cham­pion, Ro­dez (2-1). Of­fi­ciant dé­sor­mais en L2, Flo­rian David ne per­dit pas ses bonnes ha­bi­tudes, puisque c’est lui qui pro­vo­qua le pe­nal­ty dé­ci­sif lors de la 1re jour­née contre Va­len­ciennes (1-0) et que c’est en­core lui qui en­traî­na l’ex­pul­sion de Cam­bon, puis qui conver­tis­sait dans la fou­lée le coup-franc lors du nou­veau suc­cès camblysien à Or­léans ( 0-1). « C’est vrai que mon in­té­gra­tion se passe très bien et qu’elle fut fa­ci­li­tée par le fait que je connais­sais de nom­breux joueurs avec qui j’ai évo­lué aux Her­biers (Fo­fa­na, Ei­ck­mayer, De­quaire, Flo­chon...). En ce qui concerne notre dé­but de sai­son, il s’agit clai­re­ment d’une sur­prise pour tout le monde, sur­tout que nous n’avions pas fait une très bonne cam­pagne d’ami­caux. Main­te­nant, nous sommes bien ren­trés

dans ce cham­pion­nat, ce­la nous ap­porte de la confiance et de la mo­ti­va­tion mais il ne faut pas s’ar­rê­ter là car la com­pé­ti­tion est en­core très longue. » Le nu­mé­ro 13 découvre la L2 cette an­née. « La grosse dif­fé­rence avec le Na­tio­nal concerne la qua­li­té tech­nique. Ici, la moindre er­reur se paie cash. Nous avons pu le voir contre Or­léans par exemple. » Il ex­plique cette réus­site par « le fait qu’il y a un très bon état d’es­prit aus­si bien sur qu’en de­hors du ter­rain. Tout le monde est concer­né, nous cou­rons tous les uns pour les autres et sur­tout la concur­rence est saine. » Quant à lui, il es­père tout sim­ple­ment « poursuivre ma pro­gres­sion et confir­mer au ni­veau su­pé­rieur ce que j’avais fait en Na­tio­nal (12 buts et un titre de cham­pion). Main­te­nant, le coach m’a fait confiance et a su trou­ver les mots pour me mettre dans les meilleures condi­tions pos­sibles donc à moi de lui rendre la pa­reille sur le ter­rain et à l’en­traî­ne­ment car je sais que je dois conti­nuer à tra­vailler si je veux res­ter dans le groupe. A moi de conti­nuer à faire ce que je fais de bien, tout en ne sur­jouant pas. » Lors de la pro­chaine jour­née qui ver­ra Cham­bly recevoir Grenoble (ven­dre­di 9 août à 20h au stade Pier­reB­ris­son de Beau­vais), Flo­rian David au­ra à coeur plus que n’im­porte qui d’être ali­gné au coup d’en­voi. En ef­fet, s’il avait été prê­té aux Her­biers puis à Ro­dez ces deux der­nières sai­sons, il ap­par­te­nait au club rhô­nal­pin de­puis 2015. « Ce­la va être un match par­ti­cu­lier car nous avons tou­jours en­vie de faire une grosse per­for­mance contre nos an­ciens clubs. J’es­père avoir la chance de jouer et de faire une bonne pres­ta­tion. Main­te­nant, il faut s’at­tendre à un match com­pli­qué car ils n’ont tou­jours pas ga­gnéet vou­dront peu­têtre ac­cé­lé­rer contre nous. Ce­la va être un gros combat mais nous al­lons comp­ter sur l’ap­pui de notre pu­blic afin de conti­nuer à prendre des points chez nous. »

Ar­ri­vé cet été de Ro­dez, Flo­rian David (nu­mé­ro 13) a réa­li­sé des dé­buts to­ni­truants en L2, en étant dé­ci­sif lors des deux pre­mières jour­nées et victoires cam­bly­siennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.