Roxanne Lun­dy : « L’union de la Gauche a vo­ca­tion à s’étendre »

L'Observateur de Beauvais - - OPINIONS - J.M.

« Une ville du­rable, res­pi­rable et dé­si­rable » , c’est la ligne di­rec­trice, ré­so­lu­ment éco­lo, de Roxane Lun­dy, à tra­vers l’union de la Gauche. L’an­cienne can­di­date aux Eu­ro­péennes (Gé­né­ra­tions) a ren­con­tré les Beau­vai­siens « tout l’été », no­tam­ment lors des mar­chés. Des ren­contres qui l’ont ren­for­cée dans l’ob­jec­tif de conti­nuer dans ce « pro­jet com­mun » . « En­fin, la Gauche re­com­mence à se par­ler » , re­late-t-elle, de ses échanges avec les ha­bi­tants. Cette union de la Gauche « pro­gresse très bien », sou­ligne Roxane Lun­dy, « chacun ap­porte sa pierre à l’édi­fice » . C’est éga­le­ment le cas en ce qui concerne les mo­da­li­tés de dé­si­gna­tion de la tête de liste, qui tardent Mi­li­tants, sym­pa­thi­sants, lea­ders des autres par­tis de gauche... tout le monde tire dans le même sens se­lon R. Lun­dy. à se concré­ti­ser pour cer­tains (lire par ailleurs). « On avance tous en­semble pour tra­vailler sur ce mode de dé­si­gna­tion, je ne doute pas que l’en­semble des idées cor­res­pondent aux re­marques en in­terne. Tout le monde est très ac­tif » . Roxane Lun­dy n’a au­cun doute sur la force de cette union de la Gauche ac­tuelle qui res­te­ra sou­dée, se­lon elle, jus­qu’au scru­tin de 2020. Mieux, « elle a vo­ca­tion à s’étendre » . Elle vou­dra donc faire par­tie de l’aven­ture, qu’elle soit tête de liste ou non. « Can­di­date » au poste, « femme de pa­role », elle se dit prête à s’en­ga­ger pour Beau­vais « au ser­vice du col­lec­tif » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.