CHB : Un oph­tal­mo­logue s’en prend ver­ba­le­ment à des pa­tients

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS -

Le 18 sep­tembre entre 11 h et 13 h, dans le ser­vice oph­tal­mo­lo­gique de l’hô­pi­tal de Beauvais, un Beau­vai­sien a as­sis­té et vé­cu une scène par­ti­cu­liè­re­ment ten­due : un spé­cia­liste vi­si­ble­ment très aga­cé de ne pas pou­voir dis­po­ser d’une salle s’en se­rait pris ver­ba­le­ment à un pa­tient dans une uni­té de pré­pa­ra­tion avant de s’adres­ser très éner­vé à plu­sieurs per­sonnes qui at­ten­daient leur consul­ta­tion. Des agents de sé­cu­ri­té ap­pe­lés par les se­cré­taires mé­di­cales se­raient fi­na­le­ment in­ter­ve­nus pour pa­ci­fier la si­tua­tion.

«UN IN­CI­DENT LIÉ À UN SOU­CI LO­GIS­TIQUE»

Contac­té, le CHB confirme l’exis­tence Mer­cre­di 18 sep­tembre, un in­ci­dent au­rait écla­té entre un mé­de­cin, une se­cré­taire et des pa­tient du CHB. de cet « acte iso­lé » qui se­rait lié à un « sou­ci lo­gis­tique » : l’oph­tal­mo­logue qui est va­ca­taire ne dis­po­sait pas de salle à ce mo­ment-là pour faire ses consul­ta­tions. Une si­tua­tion qui l’au­rait pous­sé à « s’éner­ver » . L’hô­pi­tal tient ce­pen­dant à pré­ci­ser que cet in­ci­dent n’a pas eu d’im­pact sur la suite des consul­ta­tions et que les per­sonnes af­fec­tées ont toutes été rap­pe­lées : « La di­rec­tion gé­né­rale tient à s’as­su­rer du bien être de ses pa­tients ». Concer­nant le pro­blème lo­gis­tique, ce­lui-ci de­vrait être ré­glé par le chef de ser­vice qui s’en­tre­tien­dra éga­le­ment avec l’oph­tal­mo­logue concer­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.