R. CH­RIS­TIAENS RENONCE À 2020 Mu­ni­ci­pales : le maire d’Au­neuil ne se­ra pas can­di­dat

AU­NEUIL Le maire d’Au­neuil, Ro­bert Ch­ris­tiaens, ne se­ra pas can­di­dat aux pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales. Si l’en­vie était tou­jours là, il ar­ri­vait à un « âge » qui l’a pous­sé à prendre cette dé­ci­sion.

L'Observateur de Beauvais - - AUNEUIL - Jof­frey Meu­nier

À81 ans, Ro­bert Ch­ris­tiaens vit ses der­niers mois en tant que maire d’Au­neuil. En poste de­puis 2001, il a dé­ci­dé de ne pas être can­di­dat à sa propre suc­ces­sion, lors des pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales de 2020. Si « l’en­vie de pour­suivre » était tou­jours pré­sente, se­lon l’élu, « la rai­son » l’a pous­sé à re­non­cer à bri­guer un qua­trième man­dat, au terme d’une « longue ré­flexion » . Il ne cache pas que cette « dé­ci­sion per­son­nelle » a été mo­ti­vée par son âge. « J’au­rais 82 ans au mo­ment de l’élec­tion, je me se­rai en­ga­gé jus­qu’à mes 88 ans, c’était le mo­ment d’ar­rê­ter, il faut lais­ser la place aux jeunes » . Un constat que le maire d’Au­neuil a fait de­vant les conseiller­s mu­ni­ci­paux de la com­mune, le 11 sep­tembre der­nier, à l’oc­ca­sion d’une réunion in­for­melle de l’en­semble du Conseil mu­ni­ci­pal. Au mo­ment de l’an­nonce, « c’était le si­lence le plus com­plet » , re­late Ro­bert Ch­ris­tiaens. Comme l’im­pres­sion que la page ne de­vait pas en­core se tour­ner... Pour­tant, le pre­mier édile avait son­dé une pre­mière fois son équipe mu­ni­ci­pale, il y a un peu plus d’un mois, lors d’en­tre­tiens in­di­vi­duels. « J’avais po­sé la même ques­tion à cha­cun : com­ment voyez-vous mars 2020 ?, pré­cise-t-il. La ré­ponse avait été una­nime, il vou­lait que ce soit avec moi » .

JAN DUDA IN­TÉ­RES­SÉ

Seul Jan Duda, 43 ans, avait ma­ni­fes­té l’in­ten­tion de consti­tuer une liste, seule­ment si Ro­bert Ch­ris­tiaens n’était pas can­di­dat. Le conseiller mu­ni­ci­pal ac­tuel a confir­mé son am­bi­tion lors de la réunion in­for­melle du 11 sep­tembre, la seule can­di­da­ture con­nue à ce jour à Au­neuil. Si Ro­bert Ch­ris­tiaens ne porte au­cun ju­ge­ment sur cette an­nonce, il es­père tou­te­fois que d’autres membres du conseil mu­ni­ci­pal se mon­tre­ront in­té­res­sés par le poste avant le scru­tin de 2020. « Je ne don­ne­rai pas de noms mais il y a plu­sieurs per­sonnes qui ont le po­ten­tiel pour être maire » . Son suc­ces­seur au­ra l’as­su­rance de ne pas être dans l’ombre du maire ac­tuel. « Je ne se­rai sur au­cune liste, je ne pour­rais que gê­ner » , an­ti­cipe-t-il. En re­vanche, il sui­vra de près la cam­pagne mu­ni­ci­pale qui s’an­nonce. « Je res­te­rai très at­ten­tif du­rant cette pé­riode. Si pour une rai­son quel­conque, je sen­tais que la com­mune ris­quait d’être en dif­fi­cul­té, j’in­ter­vien­drai. Je n’aban­donne pas ma com­mune » . De là à pou­voir re­ve­nir sur sa dé­ci­sion ? Ce n’est pas la ten­dance. L’homme de 81 ans at­tend de connaître tous les can­di­dats qui se­ront en lice pour ces mu­ni­ci­pales 2020. « Je ne sais pas en­core si j’ap­por­te­rai mon sou­tien à un can­di­dat en par­ti­cu­lier, j’ap­por­te­rai mon ju­ge­ment en fonc­tion du fac­tuel, en fonc­tion du can­di­dat qui a le plus de fa­cul­tés » . Il faut dire que le poste de maire d’Au­neuil dé­passe les fron­tières au­neuilloise­s. En re­non­çant à être can­di­dat à sa suc­ces­sion, Ro­bert Ch­ris­tiaens aban­don­ne­ra aus­si son siège de vice-pré­sident de l’Ag­glo du Beauvaisis.

Le maire d’Au­neuil, Ro­bert Ch­ris­tiaens, ne se­ra pas can­di­dat à sa propre suc­ces­sion lors des élec­tions mu­ni­ci­pales de 2020.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.