L’OBS VOUS LE DIT Les hom­mages lo­caux à Jacques Chi­rac

DER­NIÈRE MI­NUTE Le 26 sep­tembre, l’an­cien pré­sident Jacques Chi­rac est dé­cé­dé. Les hom­mages des per­son­na­li­tés lo­cales se sont suc­cé­dé.

L'Observateur de Beauvais - - OPINIONS -

C. Cayeux, maire de Beau­vais :« C’est avec une tris­tesse in­fi­nie que j’ai ap­pris le dé­cès de notre an­cien pré­sident Jacques Chi­rac. Homme de coeur, proche des gens, mo­derne dans son style, dans ses idées et ses ac­tions. Sa fa­mille, c’était la France. Le Conseil Mu­ni­ci­pal de Beau­vais ob­ser­ve­ra de­main (27 sep­tembre) une mi­nute de si­lence en l’hon­neur de cet homme d’État qui vient de nous quit­ter. » • N. Le­febvre, pré­si­dente du conseil dé­par­te­men­tal : « C’est avec une im­mense tris­tesse que je viens d’ap­prendre la dis­pa­ri­tion du Pré­sident Jacques Chi­rac. Ré­pu­bli­cain con­vain­cu, il était un homme po­li­tique cou­ra­geux, hu­ma­niste qui lais­se­ra son em­preinte dans la Ve Ré­pu­blique, no­tam­ment pour ses prises de po­si­tion in­ter­na­tio­nales ». • X. Ber­trand, pré­sident de la ré­gion :« Pro­fonde tris­tesse à l’an­nonce de la dis­pa­ri­tion de Jacques Chi­rac. C’était un vrai hu­ma­niste, at­ta­ché aux gens, il ai­mait les Français ». • R. Lun­dy (Ge­ne­ra­tion-s), can­di­date à la mai­rie de Beau­vais : « Je sa­lue la mé­moire de Jacques Chi­rac [...] J’ai gran­di, comme des mil­lions d’autres Français, avec cette fi­gure [...] Au-de­là des désac­cords et de l’op­po­si­tion ré­so­lue de la gauche à la po­li­tique li­bé­rale conduite et pro­po­sée par Jacques Chi­rac, je veux rendre hom­mage à l’en­ga­ge­ment d’un homme qui s’est op­po­sé à la guerre en Irak et au­ra consa­cré la fin de sa vie à la so­li­da­ri­té in­ter­na­tio­nale et cli­ma­tique et à la paix... » • R. De­gez (En­semble Beau­vais) can­di­dat à la mai­rie de Beau­vais : : « Man­geons des pommes au­jourd’hui. Le der­nier vrai pré­sident de la Ré­pu­blique. Res­pect M. ».

UN B­TI­MENT C. AMORY

Alors qu’il tra­ver­sait tran­quille­ment rue Sé­né­fon­taine, fau­ché mor­tel­le­ment, Ch­ris­tian le Amory 8 août 2017, avait par été un conduc­teur sans per­mis et dont le pro­cès est pré­vu en no­vembre pro­chain. Af­fec­té au ser­vice ar­chéo­lo­gique, la vic­time était em­ployée à la ville de Beau­vais de­puis 1997. La mu­ni­ci­pa­li­té a dé­ci­dé de lui rendre hom­mage en dé­nom­mant les lo­caux du ser­vice ar­chéo­lo­gique si­tués dans le quar­tier de St-Just des Ma­rais, bâ­ti­ment Ch­ris­tian Amory.

Ca­ro­line Cayeux, maire de Beau­vais a ren­du hom­mage à Jacques Chi­rac, un « homme de coeur, proche des gens, mo­derne dans son style, dans ses idées et ses ac­tions ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.