BRUNO CO­CHET, APICULTEUR Le miel et les abeilles, une pas­sion pi­quante

Apiculteur pro­fes­sion­nel à Mé­ru, Bruno Co­chet pro­duit un miel lo­cal de qua­li­té, aux mul­tiples sa­veurs. Ren­contre avec un amou­reux des abeilles.

L'Observateur de Beauvais - - TERROIR GOURMAND - San­drine Raf­fin

Bruno Co­chet ha­bite Mé­ru, et a fait de sa pas­sion son mé­tier. A l’époque, il était res­pon­sable des es­paces verts à Bernes-sur-Oise. En 2006, la com­mune dé­cide d’im­plan­ter quelques ruches. Bruno dé­couvre alors l’uni­vers des bu­ti­neuses, et la pas­sion gagne cet amou­reux de la na­ture. Il dé­cide alors de se re­con­ver­tir pour se consa­crer plei­ne­ment aux abeilles. Il y a dix ans, il ins­talle ses pre­mières ruches et s’équipe de tout le ma­té­riel né­ces­saire per­met­tant d’ex­traire le miel de la ruche. Il suit des for­ma­tions car être apiculteur n’est pas de tout re­pos et né­ces­site une connais­sance poin­tue de la vie des abeilles et de leur en­vi­ron­ne­ment. De la san­té des in­sectes dé­pend la qua­li­té du miel ré­col­té. Il de­vient alors apiculteur ré­col­tant mais aus­si éle­veur d’abeilles. Il vend en ef­fet des reines et des es­saims à d’autres api­cul­teurs. Ce pro­fes­sion­nel met un point d’hon­neur à éla­bo­rer des pro­duits de qua­li­té, gage du suc­cès de sa pro­duc­tion, car les consom­ma­teurs sont at­ti­rés par le fait d’avoir un miel lo­cal. Sa réus­site cou­ronne son in­ves­tis­se­ment. Au­jourd’hui son dé­li­cieux miel qu’il met en pot, compte de fi­dèles consom­ma­teurs. Car Bruno, dé­fen­seur des abeilles, s’at­tache à pré­ser­ver une api­cul­ture lo­cale et Bruno Co­chet, apiculteur à Mé­ru, pro­pose plu­sieurs va­rié­tés de miel de qua­li­té, pro­duits dans la ré­gion de Mé­ru. ar­ti­sa­nale. Sa ma­nière de par­ler du mé­tier té­moigne en ef­fet d’un grand in­té­rêt pour la qua­li­té de sa pro­duc­tion. « Mes ruches sont ins­tal­lées dans un rayon de 25 km au­tour de Mé­ru. Chaque an­née, je pro­duis dif­fé­rents miels : du miel de prin­temps, toutes fleurs, de fo­rêt, du miel de tilleul, de châ­taignes, d’aca­cia, du miel d’été, et pour fi­nir la sai­son, du miel de sar­ra­zin… » Bruno pro­pose aus­si d’autres pro­duits is­sus de la ruche, comme du pain d’épice, du pol­len, de la bière au miel, de l’hy­dro­mel… « Je fais de la vente di­recte. J’écoule presque toute ma pro­duc­tion lo­ca­le­ment, sur les mar­chés de Noël, comme ceux de Bor­nel et d’An­de­ville, à l’AMAP des Sa­blons, sur les foires, comme la foire d’oc­tobre de Mé­ru, le sa­lon du jar­din de Mé­ru, la fête de la pomme à Belle-Eglise, le Fes­ti­val des sa­veurs à Beauvais, la fête de la châ­taigne à Pui­seux-le-Hau­ber­ger, etc. On vient aus­si to­quer à ma porte, c’est ça la proxi­mi­té avec les clients, et chaque an­née j’or­ga­nise une Miel Par­ty pour faire dé­cou­vrir mes pro­duits et par­ta­ger. On les re­trouve aus­si au­près des co­mi­tés d’en­tre­prises. Je tiens à pré­ser­ver une éco­no­mie cir­cu­laire. Ache­ter des pro­duits de chez soi c’est le meilleur moyen de main­te­nir les em­plois lo­caux ». Bruno n’est pas qu’un simple apiculteur il aime éga­le­ment par­ta­ger son sa­voir, in­for­mer les consom­ma­teurs. In­ta­ris­sable à pro­pos des abeilles, au­tant dire qu’il ne manque pas de pi­quant pour en par­ler et s’at­tache à sen­si­bi­li­ser les gens lors de réunions pu­bliques de pré­ven­tion contre le fre­lon asia­tique, sans ou­blier de pré­ci­ser que les abeilles, in­sectes pol­li­ni­sa­teurs jouent un rôle es­sen­tiel de la bio­di­ver­si­té.

Ru­cher de la clai­rière aux oi­seaux. Tel. 06 16 93 38 22. Fa­ce­book « ru­cher de la clai­rière aux oi­seaux »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.